11/11/2013

PLATE FORME DU R.P.W. en vue des scrutins de 2014

 

            affichette RPW.gif       

 

 

2014************** L’ENJEU

Nous militons pour l’instauration d’une réelle Europe Sociale face à la mondialisation économique sauvage que le modèle  en place veut nous imposer. Pour le RPW , économie productive et politique sociale d’accompagnement ne peuvent être dissociées .

L’avenir du combat citoyen en ce début du 3ème millénaire sera d’ailleurs non plus entre des blocs apparentés Gauche ou Droite, mais bien entre les productivistes et les non productivistes

Pour la Wallonie, nous voulons le respect de la démocratie, de la justice, des libertés, de notre langue et de notre culture fondement et ciment de notre identité.  Dans le respect des nos diversités comme la diversité de nos dialectes dont il faut encourager la pérennité.

Le RPW est:

- pour une république Wallonne;

- pour une Europe fédérale des régions d’Europe souveraines;
- pour une société altermondialiste et anti productiviste;
- pour une société de la décroissance  industrielle raisonnée et négociée face aux agressions   environnementales;
- pour une société anticapitaliste internationaliste;

 

Et pour :

-  L’instauration (rédaction, discussion et adoption) d’une Constitution Wallonne.
-  La suppression de la Communauté Française.
-  L’élection directe du Ministre-Président de la Région Wallonne au suffrage universel à deux tours.
-  La création d’une Cour des Comptes régionale pour contrôler la gestion de l’argent public.

- Une banque publique Wallonne, succursale de la Banque Publique Européenne à créer au plus vite.
-  La création d’une école administrative de haut niveau.

-  Le remplacement des intercommunales de service public par des établissements publics wallons.
-  Pour les T.E.C.: une seule société régionale.
-  Répondre aux défis écologiques avec, en priorité, le développement des énergies durables en commençant par les libérer      de la tutelle  politico-financière.

-  La création d’une télévision  et d’une radio wallonnes.

-  Une politique économique au service de la société wallonne,

 - Une aide  efficace aux PME, principales pourvoyeuses d’emplois.
-  L’amélioration de l’encadrement de nos jeunes à la recherche d’un emploi, dès la fin de leurs études.
-  Faire une réalité du droit aux soins de santé, du droit au logement, du droit à l’éducation et du droit au travail.
-  Amélioration de la sécurité publique par l’encouragement à la création de diverses associations sportives et culturelles.
-  Favoriser la multiplication des structures d’Aide en Milieu Ouvert (AMO),   la formation d’éducateurs de rue,   ainsi que la formation d’éducateurs –pédagogues pour les écoles de devoirs.
-  Mise en place de zones de test de meilleures relations intergénérationnelles.
-  Dans le domaine de l’action sociale et en particulier de l’aide à la jeunesse nous voulons privilégier, développer et renforcer la notion de prévention de la délinquance et ainsi aller vers un équilibre répression/prévention : (1€ répression = 1€ prévention).

 

Adopté en mode électronique après consultation des cadres du mouvement le 3 novembre 2013 en vue d’une éventuelle participation de nos membres aux scrutins de 2014.

« Le véritable  remède contre le chômage est qu’il n’y ait  plus de travail pour personne, mais pour chacun une place dans la société.  » de  Albert JACQUARD.

Contact : colau3571833@hotmail.com



wallontodi.gif

01:22 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/08/2010

PREFORMATION (ou le règne de la désinformation !!!)

La Belgique n’est pas prête d’avoir un gouvernement ! !

La Belgique, après avoir inventé le surréalisme est en train de nous administrer une jolie démonstration :

UN GOUVERNEMENT NE SERT PAS A GRAND-CHOSE !

Voilà une paie maintenant que sa bavasse ferme. Après la mission de l’informateur Bart de Wever, ça fait un moment que Di Rupo se décarcasse ! Quand il a présenté son premier rapport – vide d’ailleurs à Bébert II, le royal vibreur lui a demandé « d’approfondir » !!

Et, depuis, Elio creuse ! Et voyez sa dernière réaction : après le « cri » de Munch, le Cri de Mons !!

Autant dire que ça fouette, les nénettes !

Tout ce week-end a été consacré à mettre tout ce petit monde en tas, ils ont fait : Pouf, pouf, ce ne sera pas toi qui sera premier ministreuuuuuuuuuuuuuuu !!!

Rien, que dalle, nib, néant total !!

Voyez ce qu’en dit l’agence locale : Belga

» Préformation: « On est très très très loin d’un accord »
Belga 15.08.10 – 11:50

Le préformateur Elio Di Rupo et les présidents des sept partis pressentis pour soutenir une réforme de l’Etat (N-VA, PS, CD&V, CDH, SP.A, Ecolo et Groen!) se retrouvaient ce samedi. L’objectif est crucial : concilier les points de vue des Francophones et des Flamands.

Ce samedi matin, quatre réunions thématiques se sont tenues. Elles portaient sur le marché de l’emploi, la justice, les soins de santé ainsi que Bruxelles et l’arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Cette convocation des réunions thématiques faisait suite à la présentation, mercredi soir, d’une note orale par le préformateur Elio Di Rupo et aux réactions qu’elle a provoquées. Des divergences d’appréciation et de vue sont apparues entre les
présidents des quatre partis flamands. La N-VA et le CD&V considèrent que les propositions formulées par le préformateur sont insuffisantes.

Les quatre partis flamands se retrouvaient donc ce samedi matin pour se mettre d’accord. Selon certaines informations, cette réunion aurait permis de rapprocher les différents points de vue.


Place alors à la réunion plénière dès l’après-midi. Les sept partis seretrouvaient tous autour de la même table.

Un climat très tendu

(Ndlr : souligné par nous)

Selon des sources proches des sept partis, l’ambiance n’était pas au beau fixe en ce samedi après-midi. Devait-on y voir un signe d’inquiétude?
Peut-être… par rapport au rapprochement entre les partis flamands sur les dossiers de la santé, de l’emploi et de la fiscalité. Mais une question se pose: dans quel sens ce rapprochement s’est-il fait? Dans le sens de la N-VA? Peut-être car c’est bien la N-VA qui a gagné les élections. Il est donc difficile pour les autres partis flamands de ne pas s’aligner sur les positions de la N-VA dans les dossiers communautaires. La N-VA veut les leviers du pouvoir et pas seulement l’argent lié aux transferts des compétences.

Cette situation a eu des conséquences sur l’agenda de la journée. La réunion plénière, prévue en début d’après-midi, a été reportée de plusieurs heures.

Les Francophones se sont d’abord concertés. Puis Elio Di Rupo a rencontré en tête à tête Bart De Wever. On ne sait pas ce qui s’est passé lors de cette réunion. Bart De Wever a-t-il mis la pression pour obtenir des concessions?

On joue en tous cas « à échec ou pas de la mission de préformation ».

Certains négociateurs étonnent au niveau de leur comportement

Personne ne s’attendait réellement à ce que la N-VA saute de joie à la première proposition du préformateur en matière de réforme de l’Etat. Mais autour de la table, nous dit-on, la N-VA ne dit pas grand chose, voire rien du tout. Bart De Wever est resté muet sur BHV. La N-VA ne fait pas de proposition et d’autres partis s’en plaignent, comme le SP.A et le CD&V qui font eux des propositions sur différents dossiers.

A ce stade, trois observations s’imposent. Premièrement, la N-VA a en fait observé chacun des acteurs qui a déposé toutes ses cartes sur la table.
Deuxièmement, la N-VA bénéficie du rapprochement des partis flamands. Dès lors, le cas échéant, la N-VA ne serait pas la seule à dire « non » en cas d’échec éventuel. Et troisièmement, ce climat permet de faire monter les enchères.

Aucun doute à ce stade: « on est très très très loin d’un accord », selon une source proche des négociateurs.

La réunion plénière s’est terminée ce samedi à 22 heures. Les négociateurs se retrouveront ce dimanche à 14 heures.

Belga

En fait, la réunion n’a pas commencé à 14h mais à 15h 30 : http://www.lalibre.be/actu/elections-2010/article/602640/...

Au motif, Ô combien sérieux qu’on était le 15 août et qu’il fallait laisser le temps au flamands de rentrer de la messe … et aux francophones de se « refaire la cerise » après des heures au bistrot à boire de la kriek lambic sachant que, pour Onkelinkx, c’était de « la Bécasse » !


La première question qui se posait semblait être : faut-il, weye ou nenni, empêcher Elio d’aller chez le roi !! http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/602645/milque...


N’ayant pas que ça à foutre, je vous conseille de lire les commentaires de lecteurs de La Libre qui répondent à la question : http://www.lalibre.be/forum/10/1172/que-vous-inspirent-le...

C’est savoureux comme un mélange de waterzoi et de moules-frites !

A l’heure où j’écris ces lignes, il y a déjà 634 réactions, ce blog n’y suffirait pas !!

Il n’en reste pas moins que nos voisins belges nous administrent la preuve qu’un gouvernement n’est pas absolument nécessaire et qu’un ramassis d’irresponsables qui « administrent les affaires courantes » suffit amplement !!

Van Rompuy, quand il va chez le roi, il se déguise !


Une proposition Elio !


Hé byye s’t’elle ci !! In v’la quo yeunne !!

23:40 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/11/2009

6 GRANDS LONGS MOIS D'ABSENCE

2009-09-1117__ro__ZA__Dutron Pierre (MM)

 

 

Bond'jou att'tertousses,

Ida branmin cauront du pinser, "pourmi il est mour, on nél wé pu, on n'intin pu parlé di li"...

Sa ces pou les siennses ki n'sont au courant ed'rin du tout, les siennses qui dormen'te au coin di l'estuve éyé ki en'sé tenne au courant ed'rin du tout...

In effet d'javo ed'sus un site del twèle un activité débordante éyé des contacts fourt intéressant ké djé mis à profit pour combatte d'in aut'fasson...

ces vrai, in'y'a'yeu les élesstions (pidje à con) du 7 dé juin éyé çà na rin kand'ji, seule satifaction pour mi, les bleusss ons'ti confirmé din l'oppozition, ces toudi çà ed'pri et sa yeu f'ra les pids ed vouloir bouffer du roug'je à tous les r'pas ...

Donc edsus live di tiesse (facebook pour les analphabètes) yn'ya des groupes pour el république di Wallonr'ry'ie, pou li r'tour des fourons in république di Wallonr'ry'ie, pou li RPW etc etc.... éyé sa yé four lu pas tout'saurtes di d'jins éyé cé sa ki comte...

in v'la li preuve:

http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=168868681173

http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=160271515312

http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=17033600234

 

Dji voz'y souwètes el binv'nues att'tertousses éyé surtout layiez un signe dé vo passad'jes ed'sus ces group' là ...

Pour continuer en français pour les purs et durs d'outre quièvrain,  nous n'avons pas chômé non plus sur le plan économique et social et notre combat anticapitaliste, altermondialiste, objecteur de croissance, a été activement mené au sein de l'association  du coquelicot du hainaut (france et wallonie), cela a donné au printemps 2009 la création du mouvement RESEDA dont voici d'ailleurs le lien toujours sur facebook et celui sur la toile en direct:

http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=59872019855

http://dutron.wordpress.com/

Nous sommes donc loin d'être inactifs et nous pouvons dire que sommes même hypercatif car entre temps, avec notre ami Riton de la capitale libre européenne, nous avons créé ceci:

http://rassemblementpopulairewallon.wordpress.com/

et ce site n'est pas mal non plus, et nous vous accueillerons à bras ouverts...

 

Alors pourquoi cet article aujourd'hui nuit du 2 au 3 novembre ???

2 nov : au soir nuit de pleine lune

3 novembre : fête de  Saint Hubert, patron des Chasseurs, nous sommes donc toujours sur le terrain et chasser une nuit de pleine lune, pour débusquer une bête noire et la flinguer, il n'y a rien de plus excitant...

Pierre Dutron.

01:13 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/03/2009

ENCORE UNE ARNAQUE DU CHEVALEIR BLANC CAROLO !!!

dyn002_small150_150_150_jpeg_58196_6569194bea1901c1cf49929179a1ceb9[1]

 

Le coin des bouquins à ne pas acheter : « Le bel avenir du socialisme » de Paul Magnette  Ministre « socialiste » belge !!

 

Editions Luc Pire - Politique

Entretiens avec Jean Sloover

(donc ce n’est même pas lui qui l’a écrit !!! quelle arnaque !!!)

 

Franchement, cher lecteurs, j’en ai lu des conneries dans ma vie mais là, je viens de tomber sur un summum ; on aurait dû lui refiler un César ce soir à moins que la « Canard » ne lui décerne « La noix d’Honneur » !!

Heureusement, le César, c’est une autre belge, super celle-là, qui l’a eu : Yolande Moreau !! L’honneur belge est sauf !

 

Dés la présentation du livre, on comprend la « manip » ! Magnette est un surfeur !! Son bouquin, c’est un ramassis de poncifs éculés et ils se sont mis à deux pour cloquer un coup de Ripolin légèrement rouge par là-dessus !!

 

Et il surfe à merveille sur les modes actuelles le Magnette ; citations du pensum de son éditeur :

 

« En politique, les idées vont et viennent. Pendant plus de trente ans, nous avons subi un discours libéral simpliste, qui nous assurait que l’État social était un échec, que le marché se régulait lui-même, que le réchauffement climatique était un phénomène naturel, et que la fracture Nord-Sud était une regrettable conséquence de la mondialisation.
Aujourd’hui, les dégâts causés par cette politique, dont la crise financière n’est qu’une étape de plus, ont commencé à faire vaciller ces certitudes arrogantes…… » 
Vous avez là toute la langue de bois sociale libérale classique en un clin d’œil !! La crise, le climat, le tiers-monde ….. On continue ??

 

« Car en politique, la protestation morale ne suffit pas, et la résignation est fatale. Rendre la finance éthique et responsable, délimiter et encadrer le marché, orienter la production vers une économie verte et solidaire, soutenir toutes les catégories de la population pour les faire adhérer à ce grand projet, ces ambitions appellent un travail politique colossal, qu’il faut entreprendre sans attendre ». Et allez donc !! Faut-y vous l’envelopper ? Un p’tit coup de « finance éthique », une couche de peinture verte, un coup pour la solidarité ….roulez jeunesse !! C’est-y pas moderniste ça Madaaaaame ???

Né en 1971, un bébé requin donc, Paul Magnette a d’abord été professeur de science politique à l’ULB, avant de devenir Ministre (PS) wallon de la Santé et de l’Action sociale, et Ministre (PS) fédéral de l’Energie et du Climat. Père de trois enfants, il vit à Charleroi, et il assure qu’il ne pourrait vivre nulle part ailleurs….. Une carrière fulgurante d’apparatchik !!

 

On le comprend, le jeune loup !! On le sait bien pourquoi il ne peut vivre ailleurs !!

Quand le Bourgmestre et tous ses adjoints (socialistes) de Charleroi se sont retrouvés en tôle (à Jamioulx pour être précis), c’est lui qui fut dépêché par la direction du PS pour nettoyer les Ecuries d’Augias Carolos !! En bon « commissaire politique » local, il est donc tout désigné pour essayer de reprendre la ville perdue pour cause de népotisme, de détournements en tous genres…. On vous en passe et des meilleures !!

 

Ecoutez donc parler l’effronté dans une interview à La Libre.be :

« Sur les questions d’éthique, nous sommes le plus en pointe comparés aux autres partis socialistes européens… » ; ça ne mange pas de pain de le dire mais je connais un paquet de copains belges qui vont se bidonner sec en lisant ça !! Ethique en toc, mon p’tit père !!

« Je me sens beaucoup plus proche d’un Strauss-Kahn qui est un vrai social-démocrate …» ; ça au moins, c’est vrai ! Strauss-Kahn est un vrai social démocrate !!

Question de La Libre : Strauss-Kahn, c'est la gauche caviar, ça...

« Ah non ! Pas du tout ! Si vous prenez la question de sa fortune personnelle, peut-être, ... »  Ha bon ? T’as des infos, Popaul ??

En réponse à une question sur les affaires :  Après Charleroi et Huy, je ne pense pas que nous soyons plus touchés que les autres partis. Là, les amis, on en pisse dans son froc !!

Dernier détail, son interview dans « La libre.be s’intitule : Magnette: "Oui, je suis un intello. Et alors ?" …Ben, très franchement, on n’a pas remarqué !!

Cours, camarade belge, le PS est derrière toi !! Et il est en campagne !!

Contrairement à notre pratique habituelle du « coin des bons bouquins », cette fois, nous ne vous donnerons pas le prix de « l’œuvre »!!

Comme disait jadis Harakiri, ce bouquin, ne l’achetez pas, volez-le !!

Coordination Gauche Alternative du Hainaut

28 Février 2009

http://dutron.wordpress.com/

 

23:17 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/12/2008

BONNES FETES DE FIN D'ANNEE (MALGRE TOUT)

noel_077[1]

noel_084[1]dyn006_original_231_232_gif_2601562_9f5c8877bcb0f0c3c5ad4c23fb5332b2[1]

 

TiteMinnyGifNoel7[1]

 

boune année

 

Fin d'année morose et teintée de gris pour celles et ceux dont le seul revenu est le fruit d'un travail de plus en plus menacé par les restructurations, rationalisations et autres délocalisations... Chômage, précarité seront les cadeaux dans la hotte du père noël 2008, heureusement que nous n'y croyons plus depuis belle lurette.


Si l'on ajoute à la recession économique, les agressions quotidiennes à notre nature et donc à notre santé (ogm, antenne hertzienne, rejet polluant etc), c'est avec des souliers de plomb que nous allons réveillonner, mais de grâce, ne vous déchaussez pas dès le début de l'année 2009, gardez vos godasses à bouts de sécurité aux pieds, pour mieux encore botter les fesses (j'allais écrire le cul !!!) de ceux qui sont les vrais responsables de notre situation...


Le capitalisme et ses nombreux valets du monde boursier, bancaire et, ET bien entendu politique, soyez impitoyables avec la droite et intraitable avec la prétendue "gauche" d'autant plus avec la bande au noeud papillon italobelche, qui en plus en ce début de millénaire est virée au royalisme, on aura donc tout vu en matière de renoncement de nos valeurs de gauche, républicaine, laïque et solidaire......


Fêtons donc un max, tant que nous pouvons encore le faire, mais gardons toujours à l'esprit que nombreux d'entre nous, sont ceux qui ne savent plus le faire parce qu'ils n'en ont pas ou plus les moyens, pensons à eux et agissons pour qu'un jour toutes et tous sans exception nous puissions faire la fête de la victoire de l'HOMME sur l'argent.

22:59 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/09/2008

LE RESEAU R.P.W. GRANDIT

Vive_la_Wallonie_libre[1]

LA  FAMILLE GRANDIT

LE « RESEAU AUSSI »

 

UNE SERIE DE BLOGS SE REJOIGNENT

ET FORMENT SUR INTERNET:

UN RESEAU R.P.W.

 

Depuis le 21 juillet se sont regroupés, les blogs suivants:

http://rpwthuin.skynetblogs.be   (arrondissement de thuin et secrétariat national)

http://larepubliquewallonne.vip-blog.com    (animée par un collectif de toute la wallonie)

http://wallonie.vip-blog.com        (de notre haynaut occidental)

http://deniselegros.skynetblogs.be     (province de liège, arrondissement de huy-waremme)

http://pierredutron.skynetblogs.be    (blog personnel du président, souvent politique)

A partir du 27 septembre, se joint à nous le blog d’un très jeune militant républicain  Wallon  (18 ans en juillet 2009) de la province de Luxembourg. Bienvenue à toi Hervé et longue vie dans le combat wallon pour la liberté et la dignité de notre patrie et de son peuple.

http://res-publica-walonia.fr.gd   (blog de Hervé Julien de Marche en Famenne)

 

 

Ces blogs qui unissent leurs efforts s'échangeront dans la fraternité et la joie d'un combat militant commun, sans contraintes, des articles et des informations, des photos et se feront des commentaires à volonté, de façon a rendre  leur contenu mutuel toujours plus vivant, toujours plus performant dans la poursuite du combat wallon pour l'indépendance de la Wallonie, et la création d'une république Wallonne.

L'adhésion au RPW des animateurs de ces blogs n'est même pas requise, ils sont libres d'en être ou non, libérés de leurs engagements stériles,  il est de toute façon plus important qu'ils portent haut et fort les revendications et positions du RPW, que de perdre du temps à des réunions  qui débouchent sur des résultats électoraux de l'ordre de 0,50% comme ce fut le cas en 2007 !!!

Le RPW, parti de la vrai liberté, individuelle et non économique, n'exige même pas que ses communiqués soient tous publiés "obligatoirement", il demande avec insistance aux membres du  "réseau RPW" de les publier, sans que cela ne trouble leur propre fonctionnement.

Portes et fenêtres ouvertes que souffle un vent de fraîcheur:

- pour une république Wallonne;

- pour une Europe fédérale des régions d'Europe souveraines;

- pour une société altermondialiste;

- pour une société de la décroissance industrielle face aux agressions environnementales;

- pour une société anticapitaliste internationaliste;

Le RPW est plus que jamais un "parti/groupe de pression" qui de par ses structures de communication, touche dès maintenant, et va toucher dès demain des centaines de personnes par jour, il faudra donc bientôt compter sur et avec lui, lorsqu'il sera question de l'avenir de la Wallonie, des Wallonnes et des Wallons.

 

Thuin le 21 juillet 2008. Et modifié à l’occasion du 27 septembre 2008

 

Christelle ADANT Présidente de l'arrondissement de thuin, membre du secrétariat national.

 

Pierre DUTRON   Président du secrétariat national.

 

"Un peu d'internationalisme éloigne de la Patrie,

Beaucoup d'internationalisme y ramène.

Un peu de patriotisme éloigne de l'Internationale,

Beaucoup de patriotisme y ramène"      Jean JAURÈS

 

07:34 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

 

coqbuveur

BONNE  FETE  DE  WALLONIE

DE LA PART

DU

               R.P.W. 

 

Le jour de la Fête de la Communauté française de Belgique est le 27 septembre.

Cette date a été choisie par la Communauté française d'après une page de l'histoire de l'indépendance de la Belgique.

Entrées à Bruxelles le 23 septembre 1830, les troupes royales conduites par Frédéric, deuxième fils de Guillaume Ier d'Orange, en sont expulsées dans la nuit du 26 au 27 septembre.

En France vient d'éclater la « Révolution de Juillet » et cet événement influence beaucoup les idées politiques dans les Pays-Bas du Sud gouvernés par Guillaume Ier. Le soir du 25 août 1830, on représente au Théâtre de la Monnaie l'opéra d'Auber La Muette de Portici) qui rappelle l'insurrection des Napolitains contre Philippe IV d'Espagne en 1647.

Des troubles éclatent dans la ville de Bruxelles et gagnent très vite Liège le lendemain. Le mouvement d'insurrection est dirigé contre le gouvernement de Guillaume Ier et se transforme en revendications sociales. Les mauvaises récoltes de 1830 engendré du chômage, suite à l'expansion du machinisme et aussi au niveau très bas des salaires. Cette situation nourrit la révolte dès fin août.

Les bourgeois s'inquiètent de la participation des paysans aux assemblées publiques. Le 31 août, une délégation de Bruxellois et de Liégeois se rend à La Haye, réclamant à Guillaume Ier la convocation immédiate des États généraux. Leur démarche reste sans effet.

Les bourgeois se retournent vers Guillaume d'Orange, fils de Guillaume Ier et héritier du trône, en lui demandant d'appuyer leur revendication. Ils demandent la séparation administrative du Sud et du Nord du royaume. Celui-ci renvoie immédatement la décision aux États généraux. Le 11 septembre, une commission de sûreté appelle au calme à Bruxelles. Celle-ci sera dissoute le 20 septembre. Bruxelles connaît alors une vacance de pouvoir quasi totale.

Le prince Frédéric annonce, le 21 septembre, son intention de se rendre à Bruxelles avec ses troupes. Ce qu'il fait le 23. Une très grande résistance s'organise et, après avoir désarmé la bourgeoisie à qui s'oppose l'armée du prince, elle est contrainte à la retraite.

 

Jean-Joseph CHARLIER (1794-1866)

Mieux connu sous le nom de Charlier « jambe de bois », ce personnage n’est autre que le célèbre artilleur de la révolution belge de 1830.

Ayant perdu une jambe au service de l’empire, Jean-Joseph rentre à Liège. Au cours de l’année 1830, Liège gronde quant les nouvelles des évènements survenus lors de la représentation de la « Muette de Portici » arrivent de Bruxelles.

A l’appel de Rogier, Charlier se présente avec deux canons hollandais dérobés à la caserne des Ecoliers de Liège. Ces canons sont « Willem » et « Marie-Louise » et c’est à cheval sur le premier que la « Jambe de Bois » s’en va vers Bruxelles avec cinq mille autres volontaires derrière les couleurs liègeoises au drapeau (rouge et jaune).

Il arrive dans la future capitale le 8 septembre et est incorporé dans l’artillerie bruxelloise. Le 19 septembre, il marche sur l’hôtel de ville puis résiste avec les autres pendant les dures journées des 24, 25 et 26 septembre face aux troupes commandées par Frédéric des Pays-Bas. C’est durant ces combats que l’artilleur va devenir une légende de la révolution. De l’hôtel de Belle Vue place Royale, il bombarde les troupes ennemies situées dans le parc du Grand Sablon, au Haut de la Montagne de la Cour à l’aide de son canon « Willem ».

Enfin, dans la nuit du 26 au 27 septembre, les Hollandais quittent discrètement la ville. Charlier est devenu un héro et est adulé par la foule victorieuse, ses 5000 volontaires couleurs liègeoises au drapeau (rouge et jaune), deviendront par la suite, « les volontaires belges de 1830 » et le noir sera, en signe d’hommage aux volontaires morts au combat,  ajouté le long des manches des drapeaux, cela deviendra le drapeau tricolore national belge lors de l’indépendance. Le général Mellinet désire le nommer commandant mais Charlier refuse. Il loge le 29 septembre au Palais mais décline 300 florins de pension malgré sa misère. Le 7 décembre il est tout de même nommé capitaine d’artillerie pensionné.

Chevalier de l’Ordre de Léopold et médaillé de Sainte-Hélène, la « Jambe de Bois » meurt le 1er avril 1866.

La date du 27 septembre a été proposée par monsieur Fernand Massart et choisie en 1975 pour commémorer cette victoire, et la première fête de la Communauté française eut lieu cette même année.

Fernand MASSART est un des principaux animateurs du mouvement wallon.

Sous-officier (1938), quincailler (1938-1940), Fernand Massart est débardeur aux chemins de fer lorsque la Guerre éclate. Actif dans l'action wallonne avec l'Abbé Mahieu, résistant au sein de Wallonie libre clandestine, il est dénoncé et tente de franchir les Pyrénées. Arrêté (décembre 1941) et emprisonné (Barcelone, Saragosse puis Miranda), il se fait passer pour un Québécois et est remis aux autorités britanniques (1942). Débarquant à Alger au sein du 10ème commando interallié, il participe notamment aux campagnes de Malte, de Tarente, et en Yougoslavie. A son retour, il retrouve Wallonie libre et participe au Congrès national wallon de 1945 en tenue de soldat anglais. Employé aux mutualités socialistes de Charleroi (1945-1957), il est un des principaux animateurs du mouvement wallon (1960-1992).

Déjà opposé à la politique de neutralité avant guerre, il mène la campagne du non au retour de Léopold III. Au moment de la Grève contre la Loi unique (1960-61), il se retrouve tout naturellement aux côtés d'André Renard et d'A. Genot qui créent le MPW (1961). Parlementaire socialiste, il vote non à l'ensemble des lois linguistiques du début des années '60. Faisant figure de rebelle obstiné, Wallon avant d'être socialiste, il démissionne du PSB en 1963 parce que ce dernier refuse de prendre en considération le résultat du pétitionnement organisé par le Collège exécutif de Wallonie, 645.699 signatures en faveur du référendum et contre l'adaptation du nombre de parlementaires. Député indépendant (1963-1965), il se présente sur la liste du Rassemblement démocratique wallon, parti qu'il a créé à Namur (1965). Ses 18.000 voix ne lui donnent pourtant droit à aucun mandat. Le rapprochement de son RDW avec les partis de François Perin (à Liège) et de Robert Moreau (à Charleroi) conduit à la formation du Parti wallon qui, en 1968, devient le Rassemblement wallon.

Député bourgmestre de sa commune, vice président fédéral du RW, c'est sur sa proposition de décret que le Conseil culturel de la Communauté française a adopté le drapeau de Pierre Paulus et la date du 27 septembre le 24 juin 1975. A la fin des années 70 et au début des années 80, il tente de préserver ce qui reste du Rassemblement wallon en en devenant le président (1983) mais il échouera de cette mission de sauvetage face aux turpitudes de certains carolos ambitieux mais sans envergure, dont l’actuel meneur, encore aujourd’hui se croit investi à vie de cette honneur et de ce « titre ».

Fernand Massart est décédé le 12 mai 1997 à Namur, à l'age de 79 ans, en laissant à tous les militants wallons, une image indélébile de tribun populaire et intègre du combat pour la dignité et la liberté démocratique.

En ce 27 septembre 2008, faire la fête devient de plus en plus difficile tant le pouvoir d’achat se voit chaque jour réduit par l’augmentation des biens et des services, mais si en pensée, vous partagez avec nous l’idée de cette fête commémorative pour notre peuple et notre nation, alors, c’est déjà pour nous une grande joie de la partager avec vous toutes et tous.

2009 sera un grand tournant électoral pour le combat Wallon, mais nous ne sommes pas de ceux qui nous battons pour des « places » ou des « mandats », nous luttons pour nos idées, et la dignité de notre peuple. Impossible de vous dire où seront candidats nos représentants (es) en juin prochain, nous serons présents, çà c’est une certitude, et nous ferons tous notre possible pour que notre force de proposition ne soit pas trop dilluée, et surtout en rien dénaturée. Si ce combat là vous intéresse aussi, n’hésitez-pas, contactez nous colau3571833@hotmail.com .

07:27 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/08/2008

VOUS AVEZ DIT SONDAGE ??????????

VOUS  AVEZ  DIT  SONDAGE !!!!!!!!!!!!!

*******************************

Cette fin de juillet a vu, pour la première  fois  sortir de presse, (avec publication transfrontalière svp…), une scandaleuse manipulation de population et de son opinion.

Orchestrée par un groupe de presse (franco/belge), et une chaîne de presse écrite et télévisée sous la mainmise  ferme d’une des plus grande fortune d’Europe, en la personne d’Albert FRERE (RTL-TVI pour ne pas la citer).

Ainsi, sous des gros titres exagérément disproportionnés, on a « essayé » de frapper l’opinion des vacanciers sur le retour, en leur assènant qu’un belge sur deux est prêt à se laisser manger comme un jambon/beurre, ou une  baguette et un came de chez mambert !!!

Scandaleuse affirmation quand ceux qui ont eu la chance de pouvoir partir pour se ressourcer, vont maintenant être confrontés aux augmentations des produits de bases comme les carburants et les matières premières vitales, celles là même qui ont déjà affamés des centaines de millions de gens dans le monde en voie de développement.

Pour le RPW, cette déferlante de chiffres est une honteuse et scandaleuse tromperie, c’est de l’intoxication du bourrage de crâne, de la propagande politico/économique qui n’a qu’un seul mérite, celui de nous montrer jusqu’où sont prêts à aller certains affairistes, spécialistes des avantages fiscaux à la sauce Reynders, ainsi que de nous prouver, une fois de plus que pour eux l’argent de cette campagne ne compte pas, car cela ne représente rien au regard de ce qu’ils empochent par le truchement de nos sociétés capitaliste boursicoteuses.

Sans nous embarquer dans de longs discours, la gauche alternative française  nous démonte bien le processus, viennent ensuite deux témoignages que le RPW voulait joindre à nos commentaires, par un extrait du forum de toudi et une réaction  très claire de  Monsieur José FONTAINE sont directeur, et pour la bonne bouche, un coup de gueule ferme d’un militant Wallon républicain et anticapitaliste, historien documentaliste de son état on ne peut donc taxer les propos de monsieur Milou RIKIR de billevesées, il parle et technique et politique avec son expérience et son cœur de Wallon.

Bonne lecture :

 

 

VU DE  FRANCE

 
 
Question Belge Wallonie Rattachement à la France Vers un gouvernement des sondages ?


DECRYPTAGE : L’AFFAIRE PART D’UN SONDAGE COMMUN « La Voix du Nord » - « Le Soir ».


La Voix du Nord : Serge Dassault revendait, lors de l'été 2005 le groupe de presse nordiste à son ancien propriétaire, le groupe belge Rossel.


La présence d'Yves de Chaisemartin, ancien patron du groupe Socpresse, au sein de la structure Rossel France, laisse penser que ce dirigeant tire encore les ficelles de la presse nordiste. De Chaisemartin est également actionnaire à 25 % de l'hebdomadaire Marianne.
 L’article de La Voix du Nord sur le sujet :
http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2008/07/29/article_un-wallon-sur-deux-pret-a-devenir-franca.shtml
Le quotidien Le Soir : est édité par la SA Rossel & Cie, majoritairement détenue par les trois enfants de feu Robert Hurbain (1929-2001), héritier de la famille Rossel. Ils possèdent chacun 83 des 300 actions de la société éditrice par l'intermédiaire de trois sociétés liées par des participations croisées:

  • la SA Auxiliaire Rossel, dont Patrick Hurbain est l'administrateur délégué;
  • la SA Rossel-Hurbain, dont Christine Marchant-Hurbain est l'administrateur délégué;
  • la SA Société de Participations Rossel-Hurbain, dont Nathalie Hurbain  est l'administrateur délégué.
  • La position du journal Le Soir : http://www.lesoir.be/actualite/belgique/communautaire-notre-sondage-2008-07-30-621577.shtml

Le Sondage : réalisé en France les 24 et 25 juillet auprès d'un échantillon représentatif de 955 personnes âgées de plus de 18 ans et en Wallonie du 18 au 22 juillet auprès d'un échantillon représentatif de 510 personnes âgées de plus de 18 ans. Pour ces deux échantillons, la méthode utilisée était celle des quotas.

 

Selon cette enquête réalisée des deux côtés de la frontière, 49% des Wallons sont favorables au rattachement alors qu'ils n'étaient que 29% en octobre 2007; pour autant 45% des Wallons s'y déclarent "plutôt" ou "pas du tout" favorables.
Côté français, 60% des personnes interrogées se déclarent favorables à un rattachement contre 37% qui n'y sont pas favorables; en novembre 2007, 54% se disaient favorables à ce rattachement tandis que 41% n'y étaient pas favorables.
A la question "la Belgique va-t-elle disparaître?", 23% des Wallons répondent par l'affirmative alors qu'ils n'étaient que 16% en octobre 2007; alors qu'à la même date, 78% des Wallons ne croyaient pas à la disparition du royaume, ils ne sont plus que 59% en juillet 2008.


Que constatons-nous ??
L’affaire part de deux journaux membres du Même groupe proche de la haute bourgeoisie franco-belge.
Derrière tout ceci, il y a aussi le grand capital Belge et RTL détenu par Albert Frére.
La Voix du Nord relaie l’édito du Soir.
Les vedettes « américaines » du dossier :

-         Le « Rassemblement Wallonie-France », en la personne de Laurent Brogniet, jusque là confidentiel,  que l’on ressort du chapeau.

-         Daniel Ducarme, député Fédéral Libéral Belge et membre du Conseil de l’Europe. Ducarme est aussi chargé des questions internationales au sein du M.R (Parti Libéral Francophone)

 

Laurent Brogniet sort un argument pseudo massue : « La Wallonie n’a pas les attributs d’un Etat » !! Assène-t-il.

Et pourquoi ne les aurait-elle pas, s’il vous plait M. Brogniet ?

Et pourquoi pas faire naître une Fédération Wallonie-Bruxelles ?? Elle aurait un poids non négligeable en Europe. C’est, à notre connaissance, la position de Rudy Demotte – Ministre Président de la Région Wallonne et celle de Charles Piqué – Ministre président de la Région Bruxelloise !!

Même si cette solution n’a pas la faveur de l’unitariste et monarchiste Di Rupo, le « Mini - Duce » de l’actuel PSB !!!

Nous rappelons à nos lecteurs français que la continuité territoriale entre la Wallonie et Bruxelles ne dépend que de quelques hectares de la Forêt de Soignes.

Nous rappelons également que Bruxelles-Capitale possède le second P.I.B par habitant le plus élevé d’Europe de 238 % plus élevé que la moyenne des régions d’Europe :

 

Les chiffres ci-dessus sont des pourcentages : Bruxelles = + 238 % par rapport à la moyenne Européenne.

 

La Wallonie est moins bien lotie mais pas « ridicule »

Le produit intérieur brut ne cesse de croître au fil des années pour l’ensemble des Wallons.

 

Les habitants du Brabant wallon (Proche de Bruxelles) bénéficient du meilleur PIB de toute la Région. Les habitants du Hainaut affichent le moins élevé.

 

-    Tableau ci-dessous : évolution comparée du PIB par habitant à prix courants (en euros) dans les provinces wallonnes - Source : ICN.

 

 

PIB par habitant

1996

1998

1999

2000

2001

2002

Brabant wallon

17 984

20 068

21 235

22 912

23 753

24 474

Hainaut

13 654

14 439

14 995

15 695

15 936

16 506

Liège

15 976

17 272

17 564

18 248

18 502

18 884

Luxembourg

15 025

16 137

16 611

17 340

17 258

17 846

Namur

14 508

15 562

16 130

16 990

17 331

17 705

Wallonie

15 021

16 163

16 702

17 526

17 827

18 336

 

 

 

 

 

 

 

 

Quid d’une Fédération Wallonie Bruxelles ??

 

En matière de PIB par habitant, avec 26.330 € la Fédération Wallonie-Bruxelles fait même mieux que la Flandre (25.724 €).

 

Ceci constituerait le 12 éme PIB de l’U.E !!

 

Signalons encore, pour calmer certaines ardeurs françaises et quelques « histoires belges » que le PIB français par habitant est de l’ordre de 28.356 € (valeur INSEE 2003) avec de très fortes disparités régionales –  de 22.458 € pour Nord- Pas de Calais à 43.370 pour l’Ile de France –

 

 

La Fédération Wallonie – Bruxelles se situerait donc dans la fourchette haute des PIB régionaux français.

 

Le « rattachisme » est donc une relative « mauvaise affaire » pour Wallonie – Bruxelles et une relative « bonne affaire » pour la France.

 

 

Question à nos camarades Wallons et Bruxellois : Qu’iriez-vous donc faire dans cette galère ?

 

Vous tenez vraiment à vous farcir Sarko ???

 

 

 

 

VOYONS CE QU’EN PENSE 

TOUDI

ET SON DIRECTEUR

MONSIEUR  JOSE  FONTAINE

 

"Il faut parfois résister aux fausses évidences des sondages (et celui-ci montre aussi qu'il y a beaucoup d'opposants à la solution française). Il n'est pas très apparent pour l'opinion publique que la Wallonie est une entité souveraine parce que ses dirigeants composent encore avec les symboles belges et la nostalgie des nostalgiques de ce sacré-là. Mais l'autonomie wallonne est cependant si profondément entrée et ancrée dans les réalités juridiques (le fonctionnement des pouvoirs locaux par exemple), économiques (la mobilisation des organisations patronales ou syndicales pour le redressement), administratives (par exemple dans le domaine international où la Wallonie-Bruxelles gère déjà 51% des compétences autrefois belges), la société civile wallonne est si profondément différente de la société civile en France (malgré d'énormes affinités), que faire cette prévision (la Wallonie serait française dans moins de 5 ans), c'est peut-être tenir pour trop peu de choses la façon dont la Wallonie se construit. Et la Flandre. Non pas peut-être tellement d'abord contre la Belgique que dans celle-ci, quitte à ce que la coquille déjà à moitié vide du Royaume des Saxe-Cobourg ne le devienne tout à fait. Quand la Wallonie, la Flandre et Bruxelles n'auront plus rien de belge, sauf leurs relations commandées à la fois par l'intérêt et des affinités qui restent réelles dans ce cadre belge (ou ex-belge?), rien n'indique les raisons pour lesquelles l'une ou l'autre de ces entités abandonneraient les positions acquises en Belgique (même une Belgique réduite à rien), pour devoir devenir française, hollandaise ou Dieu sait quoi? A vue humaine, aucune nécessité ne le commande. Le Président du Parlement wallon soulignait d'ailleurs fortement dans le même journal que la crise au niveau fédéral n'est que peu perçue dans la vie quotidienne parce que vers le "haut" les choses sont déjà gérées par l'Europe (la monnaie par exemple), et vers le "bas" elles le sont par les Régions ou Communautés (l'économie, l'enseignement, les routes, les pouvoirs locaux etc.)." (fin de citation)

 

 

ET POUR LES FINES BOUCHES

MILOU RIKIR

EX SECRETAIRE PARLEMENTAIRE RPW

FONDATEUR DU C.R.W.

HISTORIEN DOCUMENTALISTE

 

"Je suppose que l'on t'a déjà informé de la nouvelle du jour : un sondage selon lequel 48 % des Wallons se prononceraient dorénavant pour l'annexion si la Belgique crevait (enfin). Sondage diffusé par RTL mais dont je ne sais s'il a été dit sur cette chaîne qu'il a été effectué téléphoniquement (et cela vaut la peine de se renseigner sur la qualité de cette nouvelle sorte de "sondage", fruit – au départ –  de deux ou trois petites sociétés créées il y a moins de cinq ans et qui s'imposent désormais comme "la" référence en matière de bourrage de crânes) auprès d'un échantillon (je ne sais plus s'ils osent appeler cela "représentatif") de 1500 personnes dont... 1000 Français de France !  et 500 pelés Wallons !!! Autrement dit, avec les marges d'erreur habituelles, les inévitables pourcentages de "crânes bourrés", certes, mais néanmoins encore aptes à refuser de répondre et les autres magouillages divers (= il doit bien y avoir eu autour des – soyons très généreux – 300 réponses), ces fameux 48 % nous sont donc fournis par approximativement 150 imbéciles ou 150 annexionnistes militants triés sur le volet et la chaîne d'Albert Frère et de la bourgeoisie bruxello-frankeûpheûne nous prie de bien vouloir gober que c'est bien nous, toutes les Wallonnes et tous les Wallons, qui pensons comme cela.

 

Toute cette racaille est en train de nous vendre comme un plat de lentilles. C'est à en vomir de dégoût ! Réagissez !"

 

Voilà, donc comme nous invite cette dernière phrase, cette réaction pour les blogs du « réseau RPW », envoyée à la presse et à une série de webmaster de sites et blogs de notre connaissance. La nuit du 4 Aout 1789 est celle de l’abolition des privilège, notre devoir est quand à nous de vous informer objectivement, et donc de traiter les initiateurs de cette mascarade de menteurs, de manipulateurs et traîtes à la WALLONIE.

VIVE LA WALLONIE

VIVE LA REPUBLIQUE  WALLONNE

VIVE L’EUROPE DES PEUPLES ET DES CULTURES

Pierre DUTRON   Président du RPW

 

 

23:36 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

21/07/2008

UN "RESEAU RPW" SUR LA TOILE

UNE SERIE DE BLOGS SE REJOIGNENT

ET FORMENT SUR INTERNET:

UN RESEAU R.P.W.

 

A partir de ce jour, les blogs suivants:

http://rpwthuin.skynetblogs.be   (arrondissement de thuin et secrétariat national)

http://larepubliquewallonne.vip-blog.com    (animée par un collectif de toute la wallonie)

http://wallonie.vip-blog.com        (de notre haynaut occidental)

http://deniselegros.skynetblogs.be     (province de liège, arrondissement de huy-waremme)

http://pierredutron.skynetblogs.be    (blog personnel du président, souvent politique)

 

 

Ces blogs qui unissent leurs efforts s'échangeront dans la fraternité et la joie d'un combat militant commun, sans contraintes, des articles et des informations, des photos et se feront des commentaires à volonté, de façon a rendre  leur contenu mutuel toujours plus vivant, toujours plus performants dans la poursuite du combat wallon pour l'indépendance de la Wallonie, et la création d'une république Wallonne.

L'adhésion au RPW des animateurs de ces blogs n'est même pas requise, ils sont libres d'en être ou non, libérés de leurs engagements stériles,  il est de toute façon plus important qu'ils portent haut et fort les revendications et positions du RPW, que de perdre du temps à des réunions  qui débouchent sur des résultats électoraux de l'ordre de 0,50% comme ce fut le cas en 2007 !!!

Le RPW, parti de la vrai liberté, individuelle et non économique, n'exige même pas que ses communiqués soient tous publiés "obligatoirement", il demande avec insistance aux membres du  "réseau RPW" de les publier, sans que cela ne trouble leur propre fonctionnement.

Portes et fenêtres ouvertes que souffle un vent de fraîcheur:

- pour une république Wallonne;

- pour une Europe fédérale des régions d'Europe souveraines;

- pour une société altermondialiste;

- pour une société de la décroissance industrielle face aux agressions environnementales;

- pour une société anticapitaliste internationaliste;

Le RPW est plus que jamais un "parti/groupe de pression" qui de par ses structures de communication, touche dès maintenant, et va toucher dès demain des centaines de personnes par jour, il faudra donc bientôt compter sur et avec lui, lorsqu'il sera question de l'avenir de la Wallonie, des Wallonnes et des Wallons.

 

Thuin le 21 juillet 2008.

 

Christelle ADANT Présidente de l'arrondissement de thuin, membre du secrétariat national.

 

Pierre DUTRON   Président du secrétariat national.

 

"Un peu d'internationalisme éloigne de la Patrie,

Beaucoup d'internationalisme y ramène.

Un peu de patriotisme éloigne de l'Internationale,

Beaucoup de patriotisme y ramène"      Jean JAURÈS    

 

 

11:11 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/03/2008

VOILA QUE CELA SE PRECISE C'EST LE GRAND DEPART

porte Maramures

biserica de lemnHorinca, horinca
FIN

DE CE

MOIS

LASSE D'UN PAYS SURTAXE

ATTIRE PAR UNE VIE "A L'ANCIENNE" FAITE DE PRODUITS NATURELS OU LA CONSOMMATION "DU PRODUCTEUR AU CONSOMMATEUR" EST  ENCORE POSSIBLE...

JE M'INSTALLE

DANS CETTE BELLE PROVINCE DE MARAMURES!

APRES  TRAVAUX DANS NOTRE PETIT APPARTEMENT

DES CET ETE

VOUS  ETES TOUTES ET TOUS LES BIENVENUS CHEZ  NOUS

LE GITE  ET LE COUVERT SERONT A LA DISPOSITION DES AMIS DE PASSAGE...

SUR DEMANDE, JE PUIS MEME ASSURER L'ACCOMPAGNEMENT DANS CETTE REGION SUPERBE A HAUTE VALEUR AJOUTEE SUR LE PLAN TOURISTIQUE, ETHNOLOGIQUE ET ANTHROPOLOGIQUE!!!

BIN A VENIT LA NOÏ

PIERRE  &   ALINA

STRADA 22 Décembrie  4/3

CAVNIC

MARAMURES

ROMANIA

(portable) 00.40.(0)745.43.31.79

07:20 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/02/2008

49 ANS DE POUVOIR SANS PARTAGE , MALADE IL QUITTE LE POUVOIR

616D589CBB16E854334819664B87[1]

Fidel Castro renonce à la présidence de Cuba

  

Fidel Castro, 81 ans, a annoncé mardi qu'il renonçait à la présidence de Cuba, après près d'un demi-siècle à la tête du pays, dans l'édition électronique de Granma, organe officiel du régime.

 "Je n'aspirerai ni n'accepterai -- je répète-- je n'aspirerai ni n'accepterai la charge de Président du Conseil d'Etat et de Commandant en chef", écrit dans Granma le président cubain, éloigné du pouvoir depuis bientôt 19 mois par la maladie. "Le moment est venu de postuler et d'élire le Conseil d'Etat, son Président, vice-Président", indique encore le leader cubain en s'adressant à ses "chers compatriotes", à propos d'élections prévues la semaine prochaine. Le parlement de Cuba récemment élu se réunira le 24 février pour désigner les membres du Conseil d'Etat, la plus haute instance du pouvoir exécutif du régime communiste cubain, ainsi que son président -- le chef d'Etat -- et le ou les vice-présidents. (GFR) 

13:52 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2008

5000 ème visite

5000

VIZITEUX

ED'SU

APENE

4MOIS

SA, DJE

N'LAREU

JAMAIS PINSE

MERCI

MERCI

MERCI

D'JESPERE QUE

VOS N'PIERDREZ

NIN LES BOUNES

ZABITUDES

QUAND DJE S'RAI

IN R'TRAITE

APRES PAUQUES.

GROS BETCHES

AT'TERTOUSSES

10:46 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2007

KO PAR JET DE L'EPONGE

YVES

MET

UN

 "TERME"

A SON CONTRAT

175 JOURS POUR EN ARRIVER LA !!!

175 JOURS POUR CONSTATER L'IMPOSSIBLE !!!

 

175 JOURS ET L'ORANGE  A DURCI ELLE  EST  POURRIE, IL N'EST MÊME PLUS POSSIBLE DE LA RECYCLER, ALLEZ VITE UN BON DIVORCE A L'AMIABLE...

 

Vous comprendrez bien, que quelques minutes après l'annonce de la  démission acceptée d'Yves LETERME auprès d'Albert 2, nous soyons prudents dans les commentaires. Nous ne pouvions rêver meilleur scénario pour encore progresser vers ce que nous appelons de nos voeux les plus chers, LA LIBERATION, LA LIBERTE, L'INDEPENDANCE DE NOTRE PATRIE WALLONNE.

 

Revenez nous voir sur ce blog plus souvent et vous en saurez plus sur ce que nous pensons. Ce que nous croyons, vous le savez donc c'est maintenant pour nous le moment d'agir sans faire d'erreur, car la période est propice à tout, tout est possible, dans le bons sens, comme dans le mauvais sens soyons donc attentifs, agissons avec discernement et ne faisons rien qui puisse nous être reproché ultérieurement...

 

Cela dit, ce que nous pouvons déjà tous faire, c'est aller sur les blogs, les boites aux lettres qui foisonnent sur ce machin frankeupheune et antiwallon qu'est la RTB(f) pour y aller manifester notre mécontentement sur leur façon bélchicaine et unitariste à sens unique  de traiter la crise de l'état.

 

Aujourd'hui, nous pouvons affirmer haut et clair que la Wallonie n'a pas de chaîne publique de radio-télévision, et pire que la RTB est un ennemi de l'intérieur. (Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand…, ceux qui ont créé Wallonie Libre le 18 juin 1940 savent à quoi je fais allusion!!!)

 

A SUIVRE...

 

CHRITELLE ADANT Présidente RPW Thuin membre du secrétariat national

 

JEAN MARIE BORGNIET Membre du Secrétariat National RPW et du directoire de Wallonie Libre

 

PIERRE DUTRON Secrétaire National du RPW

 http://rpwthuin.skynetblogs.be

01:06 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/11/2007

LE SEUIL DE L'INCOMPETENCE

orangeblueimages[60]


329[1]nva



ILS

SE

MOQUENT

DE NOUS

171ème jour depuis les législatives et toujours pas de fumée blanche à la cheminée du 16 Rue de la Loi   !!!! 

Nous, séparatistes républicains, anticapitalistes, et internationalistes, nous serions tentés de vous dire que le spectacle de cette monarchie suppôt de l'opus deï et des multinationales qui se débat comme un diable dans un bénitier serait plutôt du genre à nous faire rire. Mais essayez vous de rire pendant 168 jours, et nous verrons bien  la tête que feront vos zygomatiques !!!

Cette orange bleue commence à pourrir, à moisir et, même si elle s'en sort après on ne sait quelle pirouette "à la belche" comme on dit souvent, il est de plus en plus clair que les jours de ce machin créé par les couronnes prusso-rosbifienne pour se venger des familles d'orange mais aussi pour punir les francos napoléonniens de leur raclée du Brabant, n'arrivera plus jamais à allumer les 200 bougies sur le gâteau de son vécu....

QUE FAIRE DONC ???     ET ...    AVEC  QUI ???

Hé bien, au risque de vous marteler notre solution, nous vous remettons ci-après, le travail  qui est du à la mise ensemble des chiffres officiels par Alex REMACLE, si vous avez une petite mémoire, ils se trouvent ici avant dans les archives, mais pour vous éviter toute "manip", ces tableaux sont  en fin d'article. Voilà donc pour que faire. Quand à vous dire avec qui ????  Bien sur avec des gens comme nous, à gauche, pour du social dans cette Europe économiquement libérale et ultra capitaliste...

Des contacts en rapports avec notre appel à une fédé de la gauche Wallonne sont en cours et si vous le voulez bien, nous en reparlerons très très prochainement... D'ici là, bonne saint Eloi, bonne sainte Barbe... et si vous en avez l'occasion, buvez eune bonne crasse pinte à not'santé, je vous assure qu'on en sentira presque le goût d'ici !!!!!!!

De plus en plus, la Belgique se dirige vers une scission.

Imaginons que la Wallonie devienne un Etat dans l’Union européenne.

  Des chiffres : L’Union européenne (27) :  494.296.878 habitantsLa Wallonie : 3.413.000 habitants

Cela paraît vraiment peu représentatif, mais il faut comparer la Wallonie à d’autres petites nations comme :

  
Pays - de 5.000.000 hab.HabitantsReprésentants au ParlementReprésentants au ConseilPIB2003 (25 pays)
Malte394.5835372.7
Luxembourg442.97264233.9
Bruxelles1.031.215  237.6
Estonie1.401.9456448.2
Chypre771.6576479.9
Slovénie2.011.0707476.0
Lettonie2.286.7009440.9
Wallonie3.413.00013785.0
Lituanie3.428.00013745.3
Irlande4.234.925137134.1

 

Nous sommes bien placé (4ème sur 10) parmi les petits, non ?15ème sur 27 au PIB que nous pouvons améliorer, par exemple en augmentant nos activités de services, c’est une piste.

Combien de représentants au parlement et au conseil européen aurions-nous droit ?

 Au moins comme la Lituanie, non ? Soit 13/7.

Bruxelles ? Capitale officielle de l’Union européenne ? Gérée par la Commission ?

 

La Flandre comme le Danemark ? Soit 14/7.

 Bien sûr, il faudra augmenter le nombre total de représentants qui est aujourd’hui de 785 au parlement et 345 au conseil. Plus 3 au parlement et plus 2 au conseil, acceptable, non ?  

Les nations moyennes :

  
Pays - de10.000.000 hab.HabitantsReprésentants au ParlementReprésentants au ConseilPIB2003 (25 pays)
Finlande5.269.173147112.9
Slovaquie5.414.93714752.0
Danemark5.447.084147121.0
Flandre6.043.161147116.9
Bulgarie7.707.4951810 
Autriche8.150.8351810120.9
Suède9.103.5511910115.9

La Slovaquie loin en dessous de la Wallonie.

  

Les nations comme la Belgique :

  
Pays +/-10.000.000 hab.HabitantsReprésentants au ParlementReprésentants au ConseilPIB2003 (25 pays)
Hongrie9.981.334241259.3
Tchèquie10.287.189241267.8
Belgique10.584.5342412118.1
Portugal10.805.870241272.9
Grèce11.120.000241281.1

Ici aussi, nous voyons que nous dépassons les quatre pays, dont le Portugal et la Grèce, ce n’est pas mal quand même, non ?   Les grandes nations : 
Pays + de 15.000.000 hab.HabitantsReprésentants au ParlementReprésentants au ConseilPIB2003 (25 pays)
Pays-Bas16.334.3782713124.8
Roumanie22.272.0003514 
Pologne38.125.479542747.0
Espagne45.116.894542797.4
Royaume Uni59.911.5867829116.2
Italie59.131.2877829107.9
France64.102.0007829111.4
Allemagne82.400.9969929108.4

Pour le PIB : http://www.cesrw.be/usr/pdf%20publication/RSESW06annexe_statistique.pdf   

- Le PIB de la France m’interpelle, car il est inférieur à celui de la Belgique.

 

Finalement serions-nous mieux en France qu’en Belgique qui a le 2ème PIB de ce groupe ? Sans doute pour les impôts, c’est vrai.

 

- Mais devons-nous nier notre identité wallonne pour des sous, car elle existe cette identité, même si pour certains français et même belges de Tournai et de Bruxelles par exemple, il n’y en a pas. Même si il y a des identités sous-régionales comme les liégeois, les borains, les gaumais, …

 

- Pour ces esprits chagrins, je les invite à visiter l’encyclopédie Wikipédia, ils pourront y voir que la Wallonie existe bel et bien et que cette identité existe.

 

Et, il n’y a pas que la langue qui fait l’identité, mais il faut signaler le Wikipédia en Wallon.

 

José Fontaine et Stéphane Dohet ont réalisé un travail remarquable sur ce média pour présenter au monde notre Wallonie. Et, « on » leur a mis beaucoup de bâtons dans les roues pour les empêcher de réaliser ce travail.

 

- Et, qu’apporterait la Wallonie à la France ?

 

Du point de vue représentation dans l’Union européenne, que gagnerait la France en se rattachant la Wallonie ?

 

Elle passerait devant l’Italie et le Royaume Uni avec quelques représentants en plus au parlement européen, ça lui rapporte quoi ?

Devenir la 2ème nation de l’Union européenne ?

 

Qu’en penseraient justement le Royaume Uni et l’Italie ?

 

- Du point de vue régionaliste, la Wallonie, en tant que telle, rattachée à la France, risque d’apporter des problèmes régionalistes justement, comme la Bretagne, le Pays Basque, la Corse, et ... L’intérêt de la France est certainement de diviser la Wallonie en 5 départements pour éviter ces problèmes. Est-ce cela que nous voulons, nous wallons, nous diviser entre liégeois, namurois, luxembourgeois, montois, tournaisiens, athois, brabançons, hesbignons, condruziens, en veux-tu, en voilà, ou même en cinq départements, en fait les cinq provinces actuelles. Beaucoup sont d’accord pour dire que les provinces c’est obsolète, va-t-on les remettre au niveau supérieur ?  NON, et encore NON.

  

Pour conclure, il est vraiment urgent que les politiques wallons créent une commission des sages, avec des économistes, des spécialistes en politique, des entrepreneurs pour examiner sérieusement la situation future de notre Région wallonne. Il y a des gens compétents en Wallonie, comme Paul Magnette (spécialiste en politique européenne), Eric Domb (UWE), …

  

Je suis fédéraliste depuis 1960, j’ai milité aux côtés de Freddy Terwagne, n’empêche, si le pays éclate, je vote pour l’autonomie de la Wallonie aux côtés de José Fontaine.

 

J’aime la France mais pas au point de devenir français. Je suis Wallon et je le reste.

Une Wallonie républicaine avec un Président élu au suffrage universel.

WALLONIE nation d’EUROPE.

  

                                                                                            

Alex Remacle,

Citoyen de Wallonie

19:45 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2007

LA MARCHE DU DESESPOIR

LA  MARCHE  DES  FRANKEUPHEUNES

*****************

LA MARCHE DES ATTARDES

*********** 

(ou : « plus ringard que moi, tu marches !!!!!)

 

35.000 personnes en ce compris, les enfants à pied, les bébés en poussette,  les promeneurs de chiens du dimanche, les buveurs de chopes et autres mangeurs de frites/cervelas, la belchique à papa était donc de sortie ce dimanche dans la capitale  et pourtant ???

 

Pourtant, la Flandre aura encore beau jeu de les traiter de « profiteurs du régime », de chômeurs , miniméxés et autres allocataires sociaux en transe dans l’incertitude du lendemain (ce que le baron de jevigné appelle lui même la république bananière).

 

Pourtant, les organisateurs avaient reçu une collaboration médiatique sans précédent, cela fait un mois que les deux télés confondues se battent à qui fera le plus de « promo de l’Evènement ». Mais au fait,  combien il y en aurait eu sans çà ???

 

 

Pourtant, les citoyens de ce pays,  qui veulent une autre forme à ce pays,  ont,  le 10 juin, apporté leurs voix à des partis autonomistes, indépendantistes, républicains, séparatistes dans des proportions bien plus importantes et même si il y a plus que des nuances, essayez un peu d’ajouter les voix de la NVA, SPIRIT, VB, JUDO, RWF-RBF, WALLON, PW et vous verrez que cela est de TRES loin supérieur à ce score ridicule pour nos braves promeneurs du dimanche…

 

Pourtant, c’est sans surprise que CDH, ECOLO & PS étaient là, le fou du roi en tête (Elio 1er le souverainiste), la courtisane de Schaerbeck, la grande duduche escrologiste, ainsi que la violée consentante, que les flamingants appèllent en riant « madame non », quel désaveu pour cet arc-en-ciel de la nullité !!!

Pourtant, le drame des organisateurs réside dans leur côté amateur dans une telle démarche, le sentimentalisme n’est pas suffisant, une pétition même bien relayée n’aura jamais aux yeux des « politiques » la portée d’une élection. Une pétition , une manif c’est avant tout l’expression d’un avis, un bulletin dans l’urne, çà donne ou çà enlève « le pouvoir » et çà… c’est bien plus important.  

CONCLUSION

**********

350.000 personnes ont jugé qu’une marche blanche pour nos enfants était de nature à les faire entendre, et ils l’ont été, le soir même le taureau de Vilvorde leur accordait ce qui allait devenir Child Focus, et la création d’une commission d’enquête parlementaire et retransmise non stop à la télé (excusez du peu).

 

 

 

Avec ces malheureux 35.000 baladeurs du dimanche, les « nostalgiques » de ce machin artificiel qu’est la belchique, auront une fois pour toutes amené la preuve que la Belgique c’est fini, c’est dépassé, C’EST DU PASSE, il est grand temps de tourner la page, de pensionner Albert 2 qui le mérite amplement au niveau santé, et d’organiser un divorce à l’amiable comme cela fut fait voici une quinzaine d’années en Tchécoslovaquie… Notre ami Alex Remacle a récemment réalisé un travail de collation simple des chiffres économiques qui nous montrent bien que seuls nous serions loin d’être ridicules en Europe et si par hasard, les bruxellois se sentaient assez proches de nous pour le rendre économiquement porteur, nous serions même le deuxième PIB par habitant des 27.

 

Et surtout, chassez à grands coups de pompe dans le cul, tous ces traîtres, tous ces défaitistes, ces peureux qui par manque de confiance en notre capacité de peuple à relever le défi, veulent continuer notre aliénation à cette Flandre capitaliste orgueilleuse, ou pire à ceux  qui voudraient déjà nous vendre à nos voisins du sud, avec qui la république Wallonne devra bien sur établir des relations privilégiées, mais d’Etat à Etat, de République à République…

UN  PEUPLE  NE  MEURT  JAMAIS, LA 

REPUBLIQUE WALLONNE VIVRA !!!!

EN  AVANT 

 

 

Pierre DUTRON le 18/11/07 à18h00   

18:22 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/11/2007

UN SONDAGE QUI FAIT REFLECHIR

COMMENT ON TUE UNE DEMOCRATIE !!!

***************

Sondage : les politiques ne sont plus en phase avec les Belges

 

mardi 13 novembre 2007, 17:30

Dans les deux jours qui ont suivi le vote flamand sur la scission de BHV, plus de sept Belges sur dix estimaient que le monde politique n’était plus en phase avec la population, selon un sondage à paraître dans la prochaine édition du Soir Magazine.

 

Le bureau Dedicated Research a interrogé 1.005 Belges (58 % de Flamands, 32 % de Wallons et 10 % de Bruxellois) entre le jeudi 8 novembre à 13h30 et le vendredi 9 novembre à 17h, soit dans les deux jours qui ont immédiatement suivi le vote par les partis flamands de la scission de BHV, en Commission de la Chambre.

 

Pas moins de 71 % ont jugé que le monde politique n’était plus en phase avec la population. Ce sentiment était un peu plus répandu en Wallonie (78 %) qu’à Bruxelles (72 %) et en Flandre (67 %).

 

Les Belges ne sont dans l’ensemble que 10 % à penser que les hommes et femmes politiques répondent encore à leurs préoccupations, pour 19 % sans avis.

 

Les Bruxellois et les Flamands sont les plus nombreux (78 et 77 %) à considérer qu’il existe encore un avenir pour leurs enfants en tant que Belges dans une Belgique unie. Les Wallons, qui ne sont que 65 % à le penser, « ont ressenti plus négativement le vote sur la scission de BHV », constate Marc Dumoulin, administrateur-délégué de Dedicated Research.

 

Concernant BHV, près des deux tiers de la population estiment que le débat sur la scission ne vaut pas une crise institutionnelle. Flamands (25 %) et Bruxellois (22 %) sont les plus nombreux à penser que BHV vaut une crise. En Wallonie, ils ne sont que 9 % à partager cette opinion.

 

Quant à la monarchie, un peu moins d’un Belge sur deux (49 %) juge qu’elle a encore un avenir dans une Belgique qui éclaterait. Les Flamands (52 %) partagent davantage cette opinion que les Bruxellois (49 %) et les Wallons (45 %).

 

La marge d’erreur maximale de ce sondage est de 3,1 % sur l’échantillon total.

 (d’après Belga) 

08:04 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/11/2007

ELIO EST VRAIMENT LE FOU DU ROI

ole1

VIVE

LA

REPUBLIQUE

WALLONNE

Décidément, le PS est incorrigible, en 1950, c'est Paul-Henry SPAAK qui s'acharnait a sauver la couronne, et partant de là l'unité de la Belgique.

Après les grèves de 60, la purge des "bandits qui avaient osés s'accoquiner avec André RENARD et son MPW" vit des sections entières se clairsemer par le départ de ses meilleurs militants de gauche. Fernand MASSART, Robert MOREAU, Charly TALBOT, et beaucoup d'autres furent donc la base de gauche qui fondèrent le  RW après le "Walen Buiten" des étudiants "cathos de  Louvain"(dont un certain W. Maertens d'ailleurs).

Le voici maintenant, face au diktat flamingant du 7 novembre 2007, des VB, Open VLD, SP, CD & V/NVA qui rampe devant le palais royal pour que l'initiative vienne de la "couronne" .  Déjà tremblant, maintenant rapiècé, le pôvre Albert n'avait pas besoin de tout çà lui, qui serait en âge de couler une retraite paisible, à soigner ses nombreuses infirmités!!!

Décidemment, les gens de gauche de notre belle terre de Wallonie sont orphelins de toute structure capable de prendre en charge, et leur existence en tant que telle, et leurs revendications dans cette société de plus en plus antisociale et déshumanisante.

Il est plus que temps que tous les anticapitalistes alternatifs comprennent que l'urgence nécessite des mesures radicales.

C'est maintenant OU  JAMAIS qu'ils doivent s'unir, avec ou sans leurs chapelles, qu'ils doivent former des collectifs unitaires de coordination, et ensemble, qu' ils doivent travailler à former un corps suffisamment consistant pour que le pain sec morcelé  et l'eau brumeuse qu'ils forment aujourd'hui devienne un menu attrayant et relativement copieux même si il reste simple. Nos travailleurs, nos petits artisans, petits indépendants, chômeurs, invalides, allocataire en réinsertion et autres exclus, sans-abris n'ont pas besoin de luxe et de produits de marque, même les produits blancs leurs sont de plus en plus difficiles à assurer au quotidien.

 

L'URGENCE   EST  PROCLAMEE

 

L'ETAT  DE  NECESSITE  EST  INSTAURE

 

 

LE R.P.W.  EN  APPELLE  A  LA  MISE EN  PLACE  D'UN  FRONT  DE  LIBERATION WALLON ET SOCIAL PAR  LA  RENCONTRE  URGENTE  DES FORCES DE GAUCHE  WALLONNE  EN VUE D'UNE  COORDINATION  URGENTE DES REVENDICATIONS  ET DES FORCES EN  PRESENCE  POUR:

 

SAUVER

LA

WALLONIE 

12:43 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/10/2007

GRENELLE DE L'ENVIRONNEMENT A HAUTMONT LE 26/10/2007

Grenelle  Alternatif  et Citoyen

Hautmont le 26-10-2007

RESOLUTION FINALE

********************

Les organisations : politiques, syndicales ou associatives, belges et françaises, qui ont appelé à la manifestation de ce jour à Hautmont ainsi que les citoyens soussignés demandent aux gouvernements Français et Belge :

  -       D’instaurer quatre moratoires : sur les OGM, la construction d’incinérateurs, le nucléaire et les constructions d’autoroutes,

-       Localement, ils demandent aux élus concernés et aux pouvoirs publics français de faciliter la solution des problèmes suivants :

§  L’instauration d’un moratoire sur l’incinérateur de Maubeuge et l’étude transfrontalière des données chimiques et épidémiologiques le concernant,

§  L’abandon du projet de barrages de rétention dans la Vallée de la Solre,

§  Un débat public sur la question des carrières et les conséquences de leur exploitation sur l’environnement et la préservation des zones aquifères,

§  Un débat public sur les conditions de fonctionnement des laiteries de Petit-Fayt et Nestlé Boué,

§  Un débat public sur la politique de l’eau et la politique agricole dans le ressort du Parc naturel de l’Avesnois, et  le Val de Sambre.

§  L’abandon définitif du projet de centrale à bitume d’Avesnelles et l’étude de la légalité des centrales d’Hautmont et La Longueville,

§  Le maintien et le développement d’un authentique service public des transports en commun en Val de Sambre synonyme de régularité, proximité, fréquence, attractivité et d’intermodalité, condition nécessaire pour vivre et travailler au pays.

  

Ayant été informés, par Via Campesina, des violences perpétrées à l’encontre de militants brésiliens en luttant contre les cultures OGM de la firme Syngenta :

 

-      expriment leurs condoléances à la famille de Valmir Motta assassiné le 21 octobre à Santa Theresa do Oeste (Paranà),

-      expriment leur solidarité aux paysans blessés par balle ou battus,

 

-      demandent aux Gouvernements Français et Belges d’émettre une protestation auprès des Ambassades du Brésil pour ces faits criminels et exigent, avec Via Campesina, une enquête de justice sur les attaques subies par ceux qui, au Brésil comme en France luttent contre l’accaparement de la terre par les multinationales de l’agroalimentaire.

  

Les signataires décident, en outre, de demeurer en contact pour promouvoir les revendications et les idées exprimées à Hautmont jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction.

 Signataires : Coordination Gauche Alternative du Hainaut (France) – Collectif Gauche Alternative Sambre-Avesnois (France) – Collectif Gauche Alternative Cambrésis (France) – Une Autre Gauche (UAG) (Belgique) – Rassemblement Populaire Wallon (Belgique) – Grappe (Belgique) – Syndicat SUD-CNP (France) – Syndicat SUD-MCA (France) –Confédération Paysanne Nord-Pas-de-Calais.  

20:17 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/10/2007

POUR L'UNION DE LA GAUCHE WALLONNE

CE TEXTE D'APPEL A L'UNION DE LA GAUCHE WALLONNE SERA EXPEDIE CE DIMANCHE 14 OCTOBRE 2007 A PLUS DE DEUX CENTS DESTINATAIRES EN WALLONIE.

FIDELES DE CE BLOG, VOUS ÊTES INFORMES EN AVANT PREMIERE, AFIN DE VOUS REMERCIER DE VOTRE FIDELITE

                          lipougneel'vécoqhardilipougneel'vé

 

POUR UNE RECOMPOSITION DE LA GAUCHE WALLONNE



Notre "petit" RPW selon certains  vous tiendra régulièrement informé des prises de positions et autres communiqués de Wallonie Libre, premier mouvement   de résistance à l'occupant nazi créé le 18 juin 1940.


Nous tenions à vous en informer, en vous précisant toutefois que les positions exprimées sous le titre "actualité, Wallonie Libre communique" ne saurait en aucun cas, engager systématiquement notre parti, nos positions sur les revendications Wallonnes sont quand à elles exprimées sur le site, dans nos tracts, et sous notre nom soit en initiales RPW, soit sous notre nom complet Rassemblement Populaire Wallon.


Je me permets de vous faire ce petit rappel qui peut avoir son importance, mais qui signifie aussi:


1) notre ouverture pour rassembler ce qui est épart au sein du mouvement Wallon.


2) notre durcissement sur le discours institutionnel par rapport à ces "machins francophones et tout autant français" qui nient notre spécificité WALLONNE.


3) notre durcissement sur les positions économiques et  sociales de gauche anticapitaliste et antilibérale.


En réaffirmant ces positions  de base là, nous sommes persuadés que nous y gagnerons en clarté et en vision extérieure dans cette nébuleuse des particules wallons qui circulent à l'heure actuelle, comment s'y reconnaître entre feu le mccw/rw ou rw/mccw   allié aux rattachistes de "france", , l'ex/fn pw, le prw républicain du centre ancien allié du rw, puis du pw, et dont l'épouse du "CHEF" (souvenez-vous de l'escargot) est membre de "france", et pour clore la liste funèbre, ceux qui sont wallons honteux et qui veulent nous vendre au coq gaulois.


Bref, bref, bref , nous allons laisser les coqs en carton pâte s'entredéchirer et orienter notre combat ailleurs, à notre avis, la moisissure les guette.


Le PS, parti longtemps le "premier de Wallonie" vient de perdre (c'est historique) son leadership ayant en effet, prouvé son virage total à la belgitude royaliste, ses élus et ceux qui travaillent pour eux forment l'écrasante majorité de ses militants, il n'est donc plus possible de croire en un sursaut des progressistes réels et sincères en son sein, il n'y en a plus, il n'y a plus que des obligés/assistés très intéressés, c'est un parti de pouvoir dans une société capitaliste libérale, c'est donc un parti libéral, tirons l'échelle.


Par contre, il est plein de petits mouvement qualifiés trop vite d'extrême gauche, alors qu'ils sont purement et simplement "de gauche" sans extrême, mais intransigeant sur leurs valeurs fondamentales de progrès de l'humanité et de sa majorité laborieuse.


C'est donc notre mission de mouvement wallon, de leur faire comprendre, l'intérêt du combat national wallon, pour que notre nation wallonne puisse agir librement et efficacement au sein du combat internationaliste.
MS, CAP, PTB, LCR, UAG, La Nouvelle Gauche, PC etc... autant de sigles qui divisés font que le PS continue à règner sur la scène des travailleurs.


La perspective d'une union des gauches Wallonnes, porteuse de toutes ces sensibilités là au niveau économiques et sociales, renforcée d'une revendication forte et mobilisatrice pour des gens de progrès  comme celle par exemple d'une république wallonne serait de nature à recomposer un paysage politique dispersé, éclaté et qui nous garanti à chacun des décennies à 1 ou 2%,  nous voulons mieux pour la Wallonie, nous ferons mieux pour Notre Wallonie, ENSEMBLE la barre des 10% est réalisable, à nous de le vouloir.


Ceci est donc un APPEL à la création d'une FGDSW : Fédération de la Gauche Démocrate et Sociale de Wallonie, vous qui recevez ceci, considérez vous comme concerné quel que soit votre engagement actuel, votre position, votre mandat, si vous le recevez c'est que nous jugeons que VOUS pouvez être des nôtres, si pas immédiatement, un peu plus tard...


Nous avons, par notre déclaration commune RPW/V-SB du 24 septembre,  prouvé que pour des gens de gauche sincères, l'ennemi commun est d'abord "la belgique" au même niveau que les forces de la pensée unique, et en prime, ce sont les mêmes adversaires que nous retrouverons dans l'un et l'autre combat de libération, cela nous facilitera les choses.


Merci de nous  aider en nous rejoignant dans notre combat en formant partout des petits groupes d'action.


Vive la République Wallonne de Gauche.

 


Christelle ADANT, Jean-Marie BORGNIET et Pierre DUTRON  Secrétariat  National du RPW

 

http://rpwthuinskynetblogsbe  &  http://pierredutron.skynetblogs.be & http://www.lecoqetlelion.be

bon voyage sur la toile….    El'colau du beffroi !!!



17:15 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/10/2007

MARCHE ANTI-OGM ET SOUTIEN AUX FAUCHEURS !!!

Marche pour un moratoire sur les OGM -

Témoignage

 

Environ 150 militants anti-OGM ont démarré à Poinville (Eure-et-Loir) la marche nationale pour demander un moratoire sur les organismes génétiquement modifiés.



Les marcheurs doivent rejoindre Chartres demain alors que s'ouvre au tribunal correctionnel le procès de 58 personnes qui ont arraché des pieds de maïs génétiquement modifiés d'une parcelle le 18 août dernier à Poinville.



La venue de José Bové est annoncée mardi à Chartres, d'où partira la marche sur Paris. Les anti-OGM tiendront dans la capitale des assises le 14 octobre pour demander un moratoire sur les OGM. « Nous y resteront jusqu'à ce que nous l'ayons obtenu dans le Grenelle de l'Environnement », a prévenu José Bové le 19 septembre à Carcassonne. (AFP - 08/10/07)

 

Voilà, l’affaire est bien partie puisque l’AFP en rend compte. La double marche sur le thème des OGM est bien partie.

 

Double marche car, de dimanche dernier à ce mardi, il s’agissait de soutenir les inculpés de Poinville qui passeront demain devant le tribunal correctionnel de Chartres.

 

D’autres décisions de justice ayant déjà renvoyé des procès en cours dans le contexte du Grenelle de l’environnement, nous espérons tous un renvoi demain.

 

Ensuite, de mardi à vendredi soir, ce sera LA marche pour un moratoire sur les OGM. Arrivée près de Paris vendredi et samedi : manif de la Porte d’Ivry à l’Hôtel de Ville de Paris. (vous devriez venir)

 

19h30, bon sang ! Je suis à la bourre, pas facile les sorties de Paris aux heures de bureau, vivement des transports en commun de qualité !! Je fonce (pas trop) vers Chartres car ce soir j’accueillerai quatre marcheurs dans notre modeste « maison de campagne » d’Eure et Loir.

 

Qui ça, quatre ? Une famille de trois irréductibles celtes de Bretagne : le père et le fils (Dominique et Raphaël) tous deux mis en examen pour un fauchage intempestif et la maman (Marie-Mathilde) venue solidairement avec fils et mari.

 

Le quatrième : Guy Wanderpepen, « notre papy faucheur » comme l’a surnommé José Bové !! Guy est là, comme toujours, 74 balais en Décembre, « dangereux récidiviste » et un air de grand gosse espiègle.

 

Pour une fois, il a écouté nos conseils de modération : il ne fait pas toute la marche à pied ; de temps en temps, il monte dans l’une des « voitures balai » qui convoient bagages et matériel le long du chemin qui serpente dans la Beauce.

 

Dans une jolie salle, face à la mairie de Mainvilliers, près de Chartres, les marcheurs viennent d’arriver. Ouf, pas trop à la bourre !

 

Buffet bio, du pain aux terrines, des fromages, du gâteau au potiron (vous devriez essayer)  et, surprise, des pâtisseries maghrébines dégoulinantes de miel ! Une association de femmes, d’origine tunisienne, marocaine, algérienne et africaine a tenu à être là par solidarité. Le but de l’association, faire sortir les femmes trop souvent cantonnées à la maison : un an d’existence et un cœur gros comme ça !! Quant à leurs pâtisseries et leur thé à la menthe, c’est à tomber à la renverse… avant d’en reprendre !

 

Environ 200 personnes dans la salle, dont José Bové qui vient d’arriver en covoiturage de son Larzac. Il me voit, sourit. On parle de Montredon, de sa maison écolo, de l’organisation parisienne … « T’es venu exprès de l’Avesnois ? » S’étonne-t-il.

 

« Heu… pas vraiment, j’étais sur Paris et je loue une maison pas loin … alors ». Sympa d’être là ! Ajoute la moustache la plus célèbre de France. Il m’assure qu’il sera de nos « Assises » de Novembre. Je regarde sa pipe, il me donne son adresse ; quand je rentre en Avesnois, je fonce en Belgique et je lui envoie du tabac de « Semois » !  Faut qu’il goûte ça !!

 

Au milieu de tout ce monde, Guy est rayonnant, il connaît tout le monde ! Pensez ! Il a commencé à « désobéir » en 2001, en Belgique, à Namur, en fauchant une parcelle OGM. Il me parle de sa famille qui voudrait bien le « calmer » un peu. Peine perdue, je le sais bien ! Guy Wanderpepen, c’est eune vraie tiète ed' Flamin.

 

 Il me montre fièrement une demi-page avec sa trombine dans Libé du 30 Août car le bougre a rencontré une journaliste durant un stage « d’activisme non violent » quelque part en Lorraine !!

 

Activisme ! Voilà le grand mot lâché, dans un grand sourire, avec une malice infinie dans ses yeux « bleu piscine » comme dit Libé. Pas mal vu, Miss Noualhat de Libé !

 

Activisme non violent ! Pas du tout le même sens que le mépris affiché par Jospin, ce week-end à la Téloche pour « ces activistes qui détruisent des OGM … » bla, bla, bla …bla, bla, bla !

 

Pauvre Jospin !  Pauvre vieillard politique aigri et bouffi d’orgueil qui n’aime rien tant que s’écouter parler, exister encore un peu !! Qu’elle paraît fade et terne son image télévisuelle léchée à côté celle de Guy, heureux comme un gosse, qui me présente tous ces copains venus de partout, du Sud-ouest, du Nord, de Bretagne, du côté des Causses, évidemment, de l’Héraut … Je pense à Ferrat : « des genêts de Bretagne aux bruyères d’Ardèche ».

 

Décidément ceux-là sont « Ma France » !!

 

Tous ces organisateurs de cette première partie de la marche sous la houlette du Comité des Faucheurs du Centre. Tous ces copains à la chaleur communicative et dévoués corps et âme à une cause qu’ils savent importante. Je vous jure qu’ils éclairent, qu’ils rayonnent !!

 

Guy me présente comme « son ami Guy de l’Avesnois » à croire qu’il n’y aurait que des « Guy » dans notre arrondissement – remarquez, ça ne ferait pas de mal - José se joint à nous, on reparle d’Hestrud, durant sa campagne présidentielle ; il a aimé !! Guy en remet une couche : oubliées les bisbilles des législatives !

 

Ce soir, tandis que j’écris ces lignes, Guy dort chez moi avec les bretons, après une bonne bière de l’Abbaye de Bonne Espérance : tout un symbole !

 

J’ai la tête pleine des images de cette fraternité simple et vraie.

 

Images de ce paysan bio d’Eure et Loir qui nous a présenté les dangers de la contamination.

 

Image  de ce responsable d’une coopérative bio qui explique comment un peu de maïs bio pollué par un champ OGM trop proche peut en contaminer 25 tonnes dans un silo avec les pertes qui s’ensuivent.

 

Images de ces femmes d’origine immigrée qui, lorsqu’un organisateur leur demandera leur facture, répondront : « Nous sommes venues ici par solidarité, donnez ce que vous pourrez à notre association ».

 

Image de José, simple et fraternel.

 

Oui, vraiment quel décalage entre ces images et celles du vieillard Jospin ou du clinquant factice et ubuesque de notre Sarko tournicotant devant les caméras ! Zébulon, va !!

 

Allez, c’est décidé ! J’en parlais avec Guy depuis un an, ce soir, près de Chartres, j’ai pensé à mes petits enfants, c’est un monde à l’image de ces gens-ci que je veux pour eux. 

 

Je suis devenu FAUCHEUR !

 

Guy Dutron - Collectif Gauche Alternative Sambre-Avesnois

Nuit du 8 au 9 Octobre

Quelque part près de Chartres

18:35 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

05/10/2007

SUCREZ VOUS KAMARADES

ILS  NE  FONT  PAS  MIEUX  EN  FRANCE !!!
Extrait de la revue « politis »  quand c’est nous qui le disons, on nous traite de diviseur de la gauche !!!
Vous comprenez mieux maintenant, pourquoi nous ne sommes pas trop éreintés, il y aura plus de boulot à le remettre sur rails, qu’à diviser ce machin virtuel qui se donne l’air mais…sans avoir la moindre parole.
 
 
EN AVANT LES  CAMARADES
 
 
Destins
de socialistes
PAR Denis Sieffert
C’est l’histoire véridique de trois héritiers de Jaurès et de Blum. Du moins, est-ce le même mot qui les situe dans la tradition politique, un joli mot : « socialistes ». Rappelez-vous, il y a un an, ils bataillaient pour être candidat du principal parti de la gauche à l’élection présidentielle.
 
 
Aujourd’hui, où sont-ils ? Qui sont-ils ?
 
 
 Ségolène Royal nous parle d’elle, toujours d’elle, dans la presse people.
 
 
Quant à Dominique Strauss-Kahn, le voilà adoubé par Sarkozy et les dirigeants américains directeur général du Fonds monétaire international.
 
 
L’une s’épanche dans VSD, l’autre accorde la primeur de ses pensées au Wall Street Journal. Deux destins « socialistes » après défaite. Si le mot a encore un sens, c’est sans doute que son étymologie est particulièrement résistante.
 
 
Et le troisième, me direz-vous, Laurent Fabius ? Depuis le week-end dernier, il fait ou refait de la politique (voir l’article de Michel Soudais). Mais avec un art si consommé du contretemps que c’en est toujours irritant. De sa rentrée tout en subtilité, nous avons retenu que le « sage actif » allait devenir un « actif sage ». Sarkozy en tremble déjà !
 
 
Et le « peuple de gauche » en est ragaillardi. Bien sûr, on ne peut mettre un signe égal entre ces trois destins de socialistes après défaite. Mais, sous sa rhétorique ouatée, c’est toujours, hélas, de rivalités au sein du PS que Laurent Fabius nous parle. Sûrement pas d’un engagement à la hauteur des enjeux.
 
 
Car il faut le répéter : ce qui se passe en France aujourd’hui, tant d’un point de vue social que moral, est d’une extrême violence. On ne peut se satisfaire de quelques formules léchées. Il s’agit à la fois de résister et de reprendre des positions idéologiques abandonnées en rase campagne (électorale).
 
Un seul exemple. Plus loin dans ce journal, Jean-Marie Harribey dénonce la confusion entretenue entre la durée individuelle du travail de ceux qui ont un emploi et le nombre total d’heures travaillées. Une approche sociale du « travailler plus » en somme, qui va de pair avec la réduction du temps de travail. Voilà une ligne de front politique lisible par le plus grand nombre. Une position identitaire de la gauche. Et un sort fait à un monumental mensonge d’État. On aimerait entendre la gauche unanime mener campagne sur cette question. En vain. Mais un autre mensonge, oeuvre des socialistes eux-mêmes, nous en dit long sur l’état de leur boussole idéologique : il y aurait une gestion de gauche du Fonds monétaire international. DSK serait Aristide Briand, et le FMI, la Société des Nations. Faut-il le rappeler : l’institution créée en 1944 par la conférence de Bretton Woods n’est pas une association caritative. Sa mission est d’assurer la stabilité du système monétaire international. Ce grand urgentiste de l’économie mondiale, qui vole au secours des pays en cessation de paiement, n’a pas pour but le bien-être des déshérités, et moins encore la justice sociale. Son rôle est d’éviter les effets de contagion financière, les faillites bancaires en cascade. Ses programmes ont comme constante de contraindre les pays dits « déviants » à tailler dans les dépenses publiques. C’est généralement l’éducation et la santé qui font les frais de l’opération.
Que va donc faire DSK dans cette galère ? Toucher un salaire annuel de cinq cent mille dollars, disent les mauvaises langues, et ça ne va sûrement pas le rapprocher du peuple. Soit, mais à part ça ? Quand il évoque, dans le Wall Street Journal, ses projets de réforme ­ renforcer la représentation des pays émergeants que sont la Chine, l’Inde et le Brésil, et vendre une petite partie des stocks d’or du FMI ­, on se dit qu’il n’y avait peut-être pas besoin d’un socialiste pour accomplir de telles audaces.
 
Du point de vue même de sa logique fondatrice, le FMI est plongé dans une crise irréversible. Les puissances émergeantes s’organisent de plus en  plus pour mettre en place des systèmes régionaux qui se substituent à  un organisme aux mains des grands argentiers du nord. Mais, surtout,  le FMI est le produit de feu la toute-puissance des États. En premier lieu,  des États-Unis, de loin le plus gros contributeur du fonds. Or,  ce sont aujourd’hui les marchés qui font la loi. Ou, plus exactement, qui la défont. Les profiteurs étant, eux, toujours les mêmes. Face à des pouvoirs financiers de plus en plus autonomes, l’institution  n’a plus guère  de prise sur la réalité. La fable d’un « FMI de gauche »  est donc à la fois risible et dérisoire. L’idée que l’exil doré de Washington pourrait surtout servir à fabriquer  le futur   candidat « socialiste » pour la présidentielle de 2012 fait frémir.
 
Vous avez dit « refondation » ?
 

16:39 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/10/2007

1000 COUPS MERCI

MERCI

MES  COUMARADES,

QUAND  D'JAI  MIS  IN ROUTE

MI P'TI BLOG (comme ondit asteure)

d'jai n'areu jamais pinsé qu'el mwé d'eume n'aniversaire, vos dalli em'fé un pareil cadeau!!!

1000 visites ed'su ess'moici, vos asstez  super, comme d'jai kéke'kou dit, vos asstez  "supierre", surtout en' kand'jé rin, ed'morez l'ainsi, continuez av'ni  em'rinde visite, mettez eum'nadresse din vos liste ed'favori éyé vos w'ard'rez ainsi el bonne habitude.

En'rouviez nin ké din 6 bons mois, djé n'srai pu parci, éyé qu'avou ed'vos nouvelles at'tertousse em'f'ra toudi un énorme plaiji. Eyé pour les siens ed'passage, l'assiette du vagabond visiteu s'ra toudi ed'su  el'débou del tabe.

CO TOUDI,  AVOUS,

MES VIZITEUS

1000 COUPS  MERCI.

AVEU DES GROS BETCHES

EL ' COLAU DU BEFFROI!!!

17:06 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/09/2007

VIVE LA REPUBLIQUE

Ce dimanche 23 septembre 2007, Wallons et Flamands indépendantistes républicains de la gauche alternative anticapitaliste, et antilibérale se sont rencontrés à Thuin, voici leur déclaration commune en guise de message à leur  deux nations à l'occasion du 27 septembre.

LA BELGIQUE, OBSTACLE POUR UNE COOPERATION FLAMANDO/WALLONNE

*********

DECLARATION  COMMUNE

***********

Il existe en Belgique l’opinion très répandue mais également très erronée : que le problème belge se réduirait à un conflit ethnique, basé sur la haine, des préjugés et l’égoïsme. De cela, on déduit que les mouvements flamands et wallons sont par nature antithétiques. Selon nous, il ne s’agit non pas de mouvements à réflexes réactionnaires, mais, au contraire, de mouvements qui sont (ou qui devraient être) essentiellement émancipatoires, et qui devraient donc en premier lieu chercher de l’entente entre eux-mêmes au sein de la gauche. Cependant, il est vrai que la droite  est dominante dans le mouvement flamand, contrairement à ce qui est la cas dans le reste du monde – du Québec au Kurdistan, en passant par l’Écosse et le Pays Basque. Bien que cela ai ses raisons historiques, ce n’est pas une loi immuable car tant le mouvement flamand que le mouvement wallon  défendent l’autogestion et se tournent non seulement contre un état, mais surtout contre un système politique capitaliste et une élite ultra libérale. Il est dommage que leur contacts se soient effrités ; il s’agit d’une évolution dont les deux camps sont coresponsables . Mais ce n’est pas irrémédiable ; nos intérêts communs nous imposent aujourd’hui de rectifier cette situation

On ne peut nier le fait qu’il est de nos jours bon ton dans beaucoup de cercles progressistes de défendre  le régime belge actuel, aussi du côte francophone bien que le mouvement wallon s’est prouvé presque immunisée de la tentation de l’extrême-droite. On est d’avis que cette situation est néfaste pour la gauche – tant la gauche traditionnelle (sp.a, PS, les verts) que la gauche radicale – car elle risque de râter un train important  et qu’elle est contrainte par une alliance  contre nature avec un belgicanisme conservateur et de droite.

La crise gouvernementale que l’on vit  en ce moment montre de plus en plus que le modèle fédéral, crée depuis les années’60 et ’70 par l’ancienne élite belge afin de neutraliser les forces autonomistes flamandes et wallonnes, manque de stabilité. . En s’intégrant dans un système économique transnational, la base sur laquelle l’ancienne bourgeoisie belge, qui était le garant de l’unité du pays tout comme ce pays était l’instrument de ces intérêts, pouvait se présenter comme défenseur des intérêts nationaux s’est effondré. Cette élite est en train de disparaitre, et il n’est qu’une question de temps avant que la Belgique suive.  Les forces conservatrices – flamandes ét francophones – l’ont bien compris.

On voit que du côte flamand, la droite envisage une Flandre libérale, prêt à laisser tomber  la protection des flamands bruxellois contre la  suprématie et la haine presque raciale type FDF. Souvent est peint l’image de la Wallonie comme intrinsèquement paresseuse et parasite (car trop à gauche), le contraire d’une Flandre travailleuse car de droite. Avec ça, on cache le fait que le déclin de l’économie wallonne depuis la deuxième moitié du 20ième siècle est avant tout le résultat du refus de la haute finance (« Bruxelles » comme on dit souvent) d’investir dans le renouvellement de l’économie d’une région dont elle a volé les richesses pendant plus d’un siècle. Elle cache aussi l’insécurité de la prospérité de cette Flandre – une prospérité aussi relative que son Independence future.

De l’autre côté, bien que le belgicanisme y est encore le mot d’ordre, on ne peut que remarquer de plus en plus un discours prônant « l’unité des francophones » et cela dans tout les partis. Même Ecolo, qui, il y a dix ans, refusait d’établir une section locale à Rhode-Saint-Genèse par loyauté envers Agalev, en souffre. Est-ce autre chose que la préparation d’un scénario « Wallobrux », qui, certes, aujourd’hui est surtout une menace vis-à-vis  des séparatistes flamands mais qui n’en est pas moins le projet envisagé en cas d’une scission ?

Dans les deux cas, on nous prépare pour une « Belgique-bis », qui ne changera grand-chose pour le citoyen ordinaire.

En somme, le conflit actuel qu’on présente si souvent comme un conflit entre flamands et wallons est avant tout un conflit entre deux visions générales sur l’avenir de la Belgique. D’un côté, on retrouve un belgicanisme, souvent sous le masque de progressisme, parfois unitariste mais plus souvent sous forme d’une glorification du fédéralisme actuel ; de l’autre côté, on nous propose deux ou trois Belgiques-en-miniature.

La gauche alternative indépendantiste et républicaine,  anticapitaliste et antilibérale doit faire un choix. Va-t-elle donc donner à la droite le privilège de construire  la post-Belgique ? Selon nous, il est indispensable que cette gauche qui est la nôtre, offre une alternative : un projet anti-belge radical. C’est dans ce projet que flamands et wallons devront et pourront se retrouver, et non pas dans un état qui a toujours été l’instrument d’une élite capitaliste  qui méprise les deux mais qui, comme écrivait le communiste flamand et flamingant Jef Van Extergem il y a presque 70 ans, monte néanmoins les uns contre les autres. Ensemble, ils devront s’efforcer d’établir une République Flamande et une république Wallonne, au service de chaque citoyen et hors d’un fédéralisme absurde qui ne sert que les intérêts de quelques-uns. Ces républiques devront être sociales et progressistes – et, libérées du carcan belge-, elles pourront l’être. Ces deux républiques souveraines devront bâtir ensemble une Europe politique et sociale – mais à l’inverse  de l’U.E. actuelle, qui est surtout synonyme d’érosion du système social et surtout, sans  contrôle démocratique. La Wallonie et la Flandre ne gagneront pas  leur indépendance aux dépens l’une de  l’autre, mais bien  au dépens de la Belgique.

La gauche doit renouveller son ancrage populaire en lien avec l’aspiration d’émancipation des peuples flamands et  wallons, et le mouvement flamand doit surtout renouveller son lien avec le mouvement wallon et vice-versa, car la structure belge forme un obstacle. Car,  ni pour la cause de la gauche,  ni pour le mouvement flamand,  ni pour le mouvement wallon on ne  trouve pas d’avenir durable en continuant à se considérer des adversaires systématiques. Oui, si on peut le dire avec ce proverbe tant abusé : l’union fait la force ! Et plus cette union sera populaire et progressiste, et plus elle sera forte.

L’entente de gauche est simple nous direz-vous, mais que pensez-vous du passif institutionnel Belge ?

V-SB et RPW sont très clair est affirment ensemble les principes institutionnels suivants :

-          Bruxelles, capitale européenne, ville devenue multiculturelle de près d’un million d’habitants ne peux plus être revendiquée par qui que ce soit,  sur sa seule base linguistique, lors du divorce, comme une vieille dame respectable, il lui sera demandé de se positionner vers l’un ou l’autre des deux nouveaux états, où si elle veut naviguer seule sur la vague du capitalisme mondial et international (sur base de la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes), les populations des cantons de l’Est auront aussi à se prononcer sur leur propre devenir, toujours en  vertu du même principe. Lors du débat interne à Bruxelles, les signataires de cette déclaration commune jouiront dans le débat post-belgique  de leur totale liberté de revendication institutionnelle pour Bruxelles.

-          Toutes le autres communes dites « à facilités » sont et resteront dans le giron de l’Etat où elles sont actuellement, ce qui implique que la périphérie bruxelloise restera flamande, là où des francophones aisés sont allés s’installer dans le but premier d’échapper à une fiscalité qu’ils jugeaient trop lourde, en agissant ainsi au moment de leur implantation, ils savaient les risques encourus, ils leur reste à les assumer. Dès lors, pour nous … OUI on peut scinder le fameux BHV  et cette problématique concerne essentiellement l’Etat Flamand. Nous estimons d’ailleurs que par effet d’entraînement consensuel la protection des minorités dans le double cadre des droits fondamentaux européens et du consensus retrouvé faciliteront la mise en œuvre démocratique de ces droits.

-          Pour les Fourons, vu le caractère historique des liens qui existent de facto entre les Fourons et la région liègeoise d'une part, et le fait que le néerlandais y joue un rôle important d'autre part,  il est clair, pour les deux partis que seule, une solution négociée démocratiquement et sans  à priori sera organisée afin de régler le contentieux de manière respectueuse des intérêts de tous.

             Thuin le 23 septembre 2007

            POUR V-SB                                                           POUR LE RPW

Vlaams -  Socialistische Beweging                      Rassemblement Populaire Wallon

Erwin   VANHORENBEECK                            Pierre DUTRON

Johan   DE  NYS                                               Christelle ADANT

Martijn CIELEN                                                Jean-Marie BORGNIET

(signatures sur l’original)

00:01 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |