30/08/2007

DANS QUEL ETAT J'ERRE ???

Pierre  DUTRON

Place Albert 1er , 10/4

6530  THUIN
071/940714 &  0494/225222   colau3571833@hotmail.com   

ANIMATION  CULTURELLE

ORGANISATION  D’EVENEMENTS

GESTION  SOCIALE  ET  DES  RESSOURCES  HUMAINES

RELATION  AVEC  LES  MEDIAS  ET  GESTION COMMERCIALE

+++++++++++++++++++++++
40 ANS D’EXPERIENCE

ANIMATION  CULTURELLE

 

Animation, coordination de la radio libre « Radio Ici Wallonie » depuis sa création (1981) d’abord comme secrétaire de l’ A.S.B.L., puis comme président de celle-ci de 1990 à 2001. A partir de  2001, directeur d’antenne et de programmation de cette même radio (jusqu’au 30/04/2004), reconnue socio-culturelle par la Communauté Française. Vice-Président fondateur de la Fédération des Radios Libres et Indépendantes de Wallonie-Bruxelles. Animateur d’émissions radio et responsable d’animations en direct, soit créateur de l’événement, soit commentateur, soit les deux.    41 ans d’expérience en qualité de présentateur et animateur en tous genres  (culturels, variétés ou sportifs etc.) depuis juillet 1965.  Animateur, formateur individuel ou par groupe  de l’animation radio  pour candidats bénévoles au sein de la radio.  Pendant 2 ans (Août 2003/2005), animateur « radio » (art.60 contrat de 2 ans !) au sein de l’équipe de l’A.M.O. Tu dis « Jeunes » de Thuin.  Pendant 5 ans en France, président d’une très active et officiellement reconnue association de locataires  en région parisienne, Président fondateur d’une association loi de  1901 (asbl en Belgique) oeuvrant dans le domaine de la prévention de la délinquance et dénommée « Verrières Solidarité Participation » .  Membre de l’association des amis des musées de Sighetul Marmatiei (Maramures-Roumanie) depuis 2001 .  Membre effectif de l’asbl « Patrimoine » de Binche qui détient la gestion du Musée International du Carnaval et du Masque (admis en mars2004).  Administrateur représentant  l’Action Laïque de Thuin à la Maison de la Laïcité de Thuin  ( de nov 2004 à juin 2005). En 2006 Président fondateur de l’asbl « Rempart »  à Thuin et en ce printemps 2007,    Président fondateur de l’asbl « Promotion Artistique Troupe Les Anti Stars » . Ecrivain-Public, signataire de la charte de septembre 2003 de la Communauté Française de Belgique.   

 

GESTION   SOCIALE

En qualité de secrétaire-parlementaire d’un président de parti membre de la majorité gouvernementale, j’ai eu la charge, de 1974 à 1982, de la tenue de ses permanences sociales, de l’organisation du courrier, du suivi des interventions auprès de ministres et ministères concernés. Cela représente sur 6 ans un fichier de plus de 15.000 bénéficiaires et de nombreuses relations avec les cabinets ministériels.De 1983 à 1988, je fus agent de la Caisse des Dépôts et Consignations à PARIS, j’y fus pendant un mandat normal (3ans) Secrétaire général du 2ème syndicat de l’institution (CFDT) et de ce fait membre du bureau de la fédération des Finances de la CFDT, à ce titre j’ai exercé en tant que permanent syndical, ce qui m’amènera à gérer une équipe syndicale composée de 8 permanents syndicaux et à siéger, en  personne, dans de nombreuses instances à caractères officiels telles que : Comités Techniques Paritaires (centraux et locaux, CTPC et CTPL), Comités d’Hygiène et de Sécurité (centraux et locaux CHSC et CHSL), ainsi que le comité social d’établissement, organisme de gestion et d’orientation de la politique sociale dans des domaines aussi divers que le logement, les colonies de vacances, les prêts internes, les restaurants d’entreprise et les activités culturelles et sportives. Pour rappel, la CDC est une administration centrale financière de l’Etat Français, composée d’environ 30.000 salariés dont 6.500 fonctionnaires et 23.500 de statut privé dans les filiales techniques, sociales et autres de l’Etablissement. En sa structure elle comptait à cette époque le Crédit Local de France et la CNP ces deux sociétés sont restées pionnières chacune dans leur domaine la CNP dans l’Europe de l’assurance et la Banque DEXIA dont elle est  une des structures fondatrices à la privatisation, et par partenariat de la BCE et de la BEI au plan monétaire européen.  

 

ORGANISATION  D’EVENEMENTS ET CREATION DE PROJETS

Préparation et rédaction de discours  pour moi-même, mais aussi pour d’autres. Aide à la maîtrise d’interview télévisée (avec Feu Henry MORDANT, rtbf). Président fondateur de l’ Ecurie Automobile « Olivier  Gendebien »(1979) et du critérium du même nom , organisation  d’évènements sportifs et récréatifs (rallye automobile, exposition sur l’environnement, la chasse, spectacles d’animation dans les fêtes locales etc.).Concepteur de l’idée et créateur de l’organisation des « podiums de promotion d’artistes régionaux » sous la forme d’une tournée d’été de la radio (de 1991 à 2004). A noter  que cette initiative m’amènera  la reconnaissance d’utilité, par une aide financière de la PAB de la SABAM (pendant 7 ans). Depuis juillet 2006, responsable communication et chef de projet d’une  sprlu  Thudinienne dans le secteur horéca et animation.  

 

 GESTION  DES  RESSOURCES  HUMAINES

De 1976 à 1988, mes diverses fonctions ou responsabilités m’ont amené à gérer soit directement, soit indirectement un personnel nombreux et aux tâches variées et importantes (services sociaux, logement, colonies de vacances, ressources humaines etc…), notamment au sein de la CDC, investisseur institutionnel européen de la BCE et opérateur financier de nombreux grands projets de travaux internationaux comme le tunnel sous la Manche, l’Arche de la Défense à Paris etc.

 

GESTION  COMMERCIALE

En 1990/91 je fus employé technico-commercial dans une société de vente et placement de cuisine équipée, salle de bain et vente d’électroménager, accueil de clientèle, devis et vente, suivi des commandes et des travaux sur chantier, avec les implications commerciales et techniques (gestion des stocks et comptabilité).

 

RELATION AVEC LES MEDIAS

Au cours de mes différentes fonctions et activités, je fus tour à tour amené à exercer les fonctions de presse suivantes : attaché de presse, rédacteur, chroniqueur, journaliste spécialisé et responsable de rédaction et d’édition. Dans des domaines aussi éclectiques que : la cynégétique, les sports (moteurs et autres), la culture régionale, les traditions populaires, le tourisme et le folklore. Je fus successivement rédacteur-chroniqueur de la revue « Forêt Chasse Pêche Environnement », correspondant régional et sportif, co-fondateur de la page « moteurs » quotidienne dans le groupe Sud-Presse et son quotidien « La Nouvelle Gazette », correspondant  régional du mensuel « Motocross Magazine », animateur permanent du circuit de moto-cross des « Marnières » à Rognée etc .Ces différentes obligations de recherche et d’investigations m’ont amené à participer souvent, ou à organiser de   nombreuses conférences de presse .Depuis 1981, je suis membre actif et effectif de l’OMPP (Organisation Mondiale de la Presse  Périodique).

 

DONNEES  PERSONNELLES

Né le 24 septembre 1950 à Thirimont (Beaumont), marié, père de 3 filles ( Chantal , Katy et Vanessa) papy à 5 reprises. Balance ascendant  Sagittaire, tigre pour les Chinois et ceux pour qui les astres entrent en ligne de compte. Diplôme : BEPC en France obtenu en 1966 ( moyennes en Belgique).Niveau réel : par cours internes non sanctionné d’un diplôme, j’ai suivi en  1967/68 des cours de formation accélérée dans le domaine de la communication sociale à l’école du Louvres à Paris pour le compte de l’école des cadres interne à la SNCF où j’ai exercé de sept 1967 à sept  1976.  A la sortie de cette formation, niveau réel pour la France, bac+2 ou humanités +2. Brevet  de sauveteur secouriste de la protection civile obtenu pendant mon passage à la SNCF. Un premier emploi m’avait au printemps 1967, permit comme secrétaire d’une entreprise de construction d’obtenir quelque bases en traitement, salaires, devis et métrés dans la construction traditionnelle et les travaux publics, par un travail constant en écolage avec un des gérants de la société du BTP. Connaissances normales des systèmes PC , Word,  Publisher et Excel.  Connaissance parfaite des langues Française et Roumaine, bonnes notions de base en anglais usuel  et tous petits rudiments d’allemand. Vrai frontalier France-Belgique, porteur de la double nationalité avec les deux permis de conduire (B).                                          

17:36 Écrit par PD dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

Pierre DUTRON

Place Albert 1er 10/4    6530     THUIN

Tél : 0032(071)940714  &  0032(0)494225222

colau3571833@hotmail.com   dutron.pierre@caramail.com    

  RESUME D’UNE VIE BIEN REMPLIE    

Il est né le dimanche 24 septembre 1950 à Thirimont (Beaumont), sous

le signe de la balance ascendant sagittaire, tigre pour les chinois. Issu

d’une famille entièrement partagée sur la symbolique frontière qui sépare le  Hainaut Wallon   du Hainaut Français.   Il possède donc de naissance

et de  droit, la double nationalité et il ne se privera pas d’utiliser ce droit. 

Militant syndicaliste en   France à deux reprises d’abord à la SNCF (68) 

puis à la Caisse des Dépôts et Consignations  où il sera permanent syndical,  secrétaire général de la CFDT   (83 à 88), il siègera à ce titre

dans une imposante série d’instances officielles de concertation et de

négociation sociales et salariales. Il goûtera entre les  deux à l’action

politique en Wallonie,   ce qui l’amènera  à être député fédéral 

suppléant à deux reprises (de 74 à 79), tout en étant secrétaire

parlementaire  de Paul-Henry GENDEBIEN quand celui-ci était

président du RW avec 14  députés et 10 sénateurs et membre de la

coalition gouvernementale nationale. Secrétaire  fédéral du

Rassemblement Wallon, arrondissement de Thuin, il sera  à l’initiative

du jumelage de la section de Thuin du RW avec la section de Torgnon

de l’Union Valdôtaine à l’occasion du jumelage des villes (80/81),

il sera aussi responsable d’arrondissement du mouvement

Wallonie-Libre en 1979 et fondateur du RPW avant  de partir

à Paris en fin 1982.  C'est pendant son "stage" parisien que son

pote Jean Gérard (chasseur et époux de sa secrétaire syndicale) repéra

en lui ses grandes qualités humanistes fondamentales, il lui proposa

donc de le parrainer, et le 5 juin 1987, notre "rebelle" entra dans

la grande chaîne d'union, rue cadet siège parisien de cette grande

société fraternelle française, son groupe de réflexion et d'accueil

se nommait d'ailleur "TOLERANCE", tout un programme qui ne

devait plus le quitter.

Rejoignant le PS à son retour de France, il sera Président de sa section,  membre effectif du comité fédéral Thudinien et candidat aux régionales de 99   et aux communales de 2000 (à chaque fois à sa         demande en ordre non éligible soit dernier suppléant en 99 et avant      dernier de liste en 2000).  Cet engagement au   sein du PS en qualité de « militant de base » ne l’empêchera pas de rejoindre  en 89 la fondation       du Mouvement de soutien à l’action des « Frère Happart »                  Wallonie Région d’Europe, dont il sera président d’arrondissement. 

En 2006, lassé des « affaires » au PS, il refonde en juin le RPW, il sera  d’ailleurs tête de liste aux provinciales district sud sur la liste « WALLON »,  cette tentative l’amènera à réaliser avec une équipe de copains, le meilleur  score, toutes listes wallonnes confondues                       (en ce compris les rattachistes) sur l’ensemble du territoire Wallon,             ce dont il n’est pas peu fier, cela lui donnera   donc envie de se               présenter à nouveau mais, il l’a juré pour la dernière fois,  aux législatives fédérales de juin 2007 sur la liste du cartel « WALLON ».                          Après un échec cuisant, et un recul général des auto-proclamés de gauche   (en réalité partis de pouvoir et tenant d’une politique économique  libérale)  dans le pays tout entier, il s’attachera à la refondation du RPW, prévoyant son départ rapide de Wallonie, pour raisons de santé,                    il reformera une nouvelle  équipe pour lui succéder et reprendre                   le flambeau du combat WALLON, républicain, indépendantiste et progressiste.    

 

En France, il avait dirigé dans sa cité de 350 logements l’association de      locataires (président) et dirigé un centre bénévole pour

immigrés avec mission d’alphabétisation urgente et d’aide sociale

à l’intégration, il créa par ailleurs   une association locale de prévention

de la délinquance et fut délégué de la commission « Bonnemaison » 

dans le cadre de la prévention et de l’aide à la jeunesse,  20 ans après, 

cette association loi de 1901 est toujours active dans le domaine de

la prévention de la délinquance.

  

Passionné de communication et d’animation, amuseur, Pierre est

depuis son plus jeune âge (15ans) très à l’aise un micro à la main.

Il est donc tour à tour  ou en même temps, animateur radio, 

présentateur de spectacles ou de fêtes,  animateur ou commentateur

sportif (vélo, catch, moto-cross etc). Il associera sa verve de parole

à une brillante plume en assurant les fonctions  de journaliste dans

des domaines multiples et variés comme le sport (moteur et cyclisme),

la chasse, le folklore, les traditions populaires etc.

En ce printemps  2007, il crée l’ASBL Promotion Artistique, Troupe

«Les Anti Stars » dont il est le Président fondateur. Le 31 juillet 2006, 

avec une poignée de potes décidés à  faire bouger les choses et

dans le respect des vieilles pierres et traditions de     sa « bonne ville

de Thuin », il avait aussi créé en qualité de  président  fondateur

l’asbl culturelle « REMPART » dont le siège situé à la Grand’rue à   

Thuin est équidistant du rempart du nord, et de celui du midi,

tout un  symbole.

  

De formation littéraire et sociale, nul en "math et compta", c’est tout   naturellement qu’on le retrouve  très actif dans le mouvement précurseur et créateur de la première vague des   radios libres dans les années 70. Ainsi,

il aidera à la création à cette époque la radio du hérisson fouronnais,

il sera la cheville ouvrière de la création en 1981 de radio Ici Wallonie

qu’il quittera dès 82 pour partir travailler à Paris où, en  soirée il sera

aussi animateur "jazzy"  et de tournée socio-culturelle.   

   

De retour en région en 89, il sera durant 11 ans (90-2001) l’artisan

de la relance de radio Wallonie qu’il retrouva en 90 dans un état

moribond. Il sera le  concepteur créateur de l’idée de réaliser chaque

année une tournée des  ducasses en proposant une animation tremplin

dénommée « podium de    promotion d’artistes régionaux », pendant

7 ans la sabam appuiera sa   démarche en participant auprès des artistes

à une partie de leurs frais de déplacements. 

  

En 1999, vu l’importance du taux d’écoute de « son média » Radio

Wallonie, qui avec 37.000 auditeurs en Belgique (au – 45.000 avec la

France) « source RMB », il sera en 1999 membre fondateur de la FRLI,

Fédération des Radios libres et Indépendantes, il en sera Vice-Président

fondateur, refusant  la présidence qui lui était proposée eu égard à sa

connaissance et maîtrise des dossiers et sa capacité de négociateur,

mais aussi  en raison du plus haut taux d’écoute de « sa  petite » station.

  

Amateur et pratiquant des sports moteurs, il sera coordinateur

et Président  fondateur de l’écurie automobile « Olivier Gendebien »

et du critérium du même nom en Thudinie, correspondant moteurs

de la nouvelle gazette, il sera  en 89/90   co-fondateur de la page

« moteurs » quotidienne dans cette  remière mouture de ce qu’est

devenu « la gazette des sports » du groupe Sud-Presse.

Animateur permanent du circuit moto-cross de Rognée, il sera

aussi speacker officiel FMB et correspondant régional hainaut-namur de

Motocross Magazine. En 2006 et 2007, il sera  d’ailleurs sollicité à

Beaumont, Morlanwelz, Seloignes, Manage, Pont à Celles, Buzet,

à Rognée, Grandrieu, Petit-Roeulx lez Nivelles, Rebecq,

Wauthier Baine, Solre St Gery, Gouy lez Piéton etc,  pour effectuer

des commentaires sportifs des compétitions auto-moto organisées

majoritairement par des fédérations  flamandes de moto-cross

(VLB, UMC, VMCF etc…) ce qui prouve la reconnaissance de sa

qualité de commentateur wallon et francophone et sa grande

ouverture humaine, bien que ne  pratiquant aucunement 

la langue  batave.

  

Au plan philosophique, il sera dès son plus jeune âge, en rupture

de banc avec une éducation familiale  très matriarcale catholique-romaine,

d’abord rebelle révolutionnaire, puis laïque anarcho-syndicaliste

pour ensuite être fervent pratiquant de la libre-pensée, homme de

gauche et de terrain sans concession, tribun des faibles et des opprimés

chaque fois que l’occasion lui est donnée de dire tout haut ce que

beaucoup pensent tout bas.

  

Défenseur ardent de notre patrimoine culturel et traditionnel, il créera

en 1975  ( lui seul) la confrérie du taste cerise de Biercée à l’occasion

du centenaire de la ducasse aux cerises dont il est à l’époque secrétaire

du comité organisateur (74/75/76).  Plus tard, avec la chute du bloc

soviétique il tombera amoureux  d’une région roumaine de  l’ex

trans-sylvanie (le Maramures), elle aussi  (comme le Hainaut) coupée

en deux par la frontière Ukrainienne.  Y constatant un tellement

grande similitude d’origine folklorique et traditionnelle, il sera

l’artisan du rapprochement des musées de Binche (be) et

Sighetu-Marmatiei (ro), il est donc tout naturellement membre effectif 

de l’association des amis du Muzeul Maramuresului de Sighet et de

l’asbl Patrimoine du Musée International du Masque et du carnaval

de Binche.

  

Célibataire cinquantenaire, il épousera à 53 ans Alina, Ludovica,

Barancuta, Tzigane roumaine des Carpates de 31ans sa cadette, ce

qui lui fait dire, quand on aime,  on ne compte pas.   

  

Ayant travaillé tant en France qu’en Belgique, il attend avec

impatience ses soixante printemps où il ira profiter d’une retraite

paisible sur les contreforts des Carpates au sein de « sa tribu tzigane »

où comme lui paroles données  et paumes frappées ont 1000 fois plus

de valeurs que contrats et signatures.   

Entre temps, une complication cardiaque et respiratoire,  après un             quadruple pontage coronarien, l’amène à revoir son statut social et son            niveau de revenu, c’est donc peut-être, un « invalide mutuelle » qui va         débarquer en 2008 plus vite que prévu dans son Maramures d'adoption.....        

A suivre……………

17:23 Écrit par PD dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |