09/10/2007

MARCHE ANTI-OGM ET SOUTIEN AUX FAUCHEURS !!!

Marche pour un moratoire sur les OGM -

Témoignage

 

Environ 150 militants anti-OGM ont démarré à Poinville (Eure-et-Loir) la marche nationale pour demander un moratoire sur les organismes génétiquement modifiés.



Les marcheurs doivent rejoindre Chartres demain alors que s'ouvre au tribunal correctionnel le procès de 58 personnes qui ont arraché des pieds de maïs génétiquement modifiés d'une parcelle le 18 août dernier à Poinville.



La venue de José Bové est annoncée mardi à Chartres, d'où partira la marche sur Paris. Les anti-OGM tiendront dans la capitale des assises le 14 octobre pour demander un moratoire sur les OGM. « Nous y resteront jusqu'à ce que nous l'ayons obtenu dans le Grenelle de l'Environnement », a prévenu José Bové le 19 septembre à Carcassonne. (AFP - 08/10/07)

 

Voilà, l’affaire est bien partie puisque l’AFP en rend compte. La double marche sur le thème des OGM est bien partie.

 

Double marche car, de dimanche dernier à ce mardi, il s’agissait de soutenir les inculpés de Poinville qui passeront demain devant le tribunal correctionnel de Chartres.

 

D’autres décisions de justice ayant déjà renvoyé des procès en cours dans le contexte du Grenelle de l’environnement, nous espérons tous un renvoi demain.

 

Ensuite, de mardi à vendredi soir, ce sera LA marche pour un moratoire sur les OGM. Arrivée près de Paris vendredi et samedi : manif de la Porte d’Ivry à l’Hôtel de Ville de Paris. (vous devriez venir)

 

19h30, bon sang ! Je suis à la bourre, pas facile les sorties de Paris aux heures de bureau, vivement des transports en commun de qualité !! Je fonce (pas trop) vers Chartres car ce soir j’accueillerai quatre marcheurs dans notre modeste « maison de campagne » d’Eure et Loir.

 

Qui ça, quatre ? Une famille de trois irréductibles celtes de Bretagne : le père et le fils (Dominique et Raphaël) tous deux mis en examen pour un fauchage intempestif et la maman (Marie-Mathilde) venue solidairement avec fils et mari.

 

Le quatrième : Guy Wanderpepen, « notre papy faucheur » comme l’a surnommé José Bové !! Guy est là, comme toujours, 74 balais en Décembre, « dangereux récidiviste » et un air de grand gosse espiègle.

 

Pour une fois, il a écouté nos conseils de modération : il ne fait pas toute la marche à pied ; de temps en temps, il monte dans l’une des « voitures balai » qui convoient bagages et matériel le long du chemin qui serpente dans la Beauce.

 

Dans une jolie salle, face à la mairie de Mainvilliers, près de Chartres, les marcheurs viennent d’arriver. Ouf, pas trop à la bourre !

 

Buffet bio, du pain aux terrines, des fromages, du gâteau au potiron (vous devriez essayer)  et, surprise, des pâtisseries maghrébines dégoulinantes de miel ! Une association de femmes, d’origine tunisienne, marocaine, algérienne et africaine a tenu à être là par solidarité. Le but de l’association, faire sortir les femmes trop souvent cantonnées à la maison : un an d’existence et un cœur gros comme ça !! Quant à leurs pâtisseries et leur thé à la menthe, c’est à tomber à la renverse… avant d’en reprendre !

 

Environ 200 personnes dans la salle, dont José Bové qui vient d’arriver en covoiturage de son Larzac. Il me voit, sourit. On parle de Montredon, de sa maison écolo, de l’organisation parisienne … « T’es venu exprès de l’Avesnois ? » S’étonne-t-il.

 

« Heu… pas vraiment, j’étais sur Paris et je loue une maison pas loin … alors ». Sympa d’être là ! Ajoute la moustache la plus célèbre de France. Il m’assure qu’il sera de nos « Assises » de Novembre. Je regarde sa pipe, il me donne son adresse ; quand je rentre en Avesnois, je fonce en Belgique et je lui envoie du tabac de « Semois » !  Faut qu’il goûte ça !!

 

Au milieu de tout ce monde, Guy est rayonnant, il connaît tout le monde ! Pensez ! Il a commencé à « désobéir » en 2001, en Belgique, à Namur, en fauchant une parcelle OGM. Il me parle de sa famille qui voudrait bien le « calmer » un peu. Peine perdue, je le sais bien ! Guy Wanderpepen, c’est eune vraie tiète ed' Flamin.

 

 Il me montre fièrement une demi-page avec sa trombine dans Libé du 30 Août car le bougre a rencontré une journaliste durant un stage « d’activisme non violent » quelque part en Lorraine !!

 

Activisme ! Voilà le grand mot lâché, dans un grand sourire, avec une malice infinie dans ses yeux « bleu piscine » comme dit Libé. Pas mal vu, Miss Noualhat de Libé !

 

Activisme non violent ! Pas du tout le même sens que le mépris affiché par Jospin, ce week-end à la Téloche pour « ces activistes qui détruisent des OGM … » bla, bla, bla …bla, bla, bla !

 

Pauvre Jospin !  Pauvre vieillard politique aigri et bouffi d’orgueil qui n’aime rien tant que s’écouter parler, exister encore un peu !! Qu’elle paraît fade et terne son image télévisuelle léchée à côté celle de Guy, heureux comme un gosse, qui me présente tous ces copains venus de partout, du Sud-ouest, du Nord, de Bretagne, du côté des Causses, évidemment, de l’Héraut … Je pense à Ferrat : « des genêts de Bretagne aux bruyères d’Ardèche ».

 

Décidément ceux-là sont « Ma France » !!

 

Tous ces organisateurs de cette première partie de la marche sous la houlette du Comité des Faucheurs du Centre. Tous ces copains à la chaleur communicative et dévoués corps et âme à une cause qu’ils savent importante. Je vous jure qu’ils éclairent, qu’ils rayonnent !!

 

Guy me présente comme « son ami Guy de l’Avesnois » à croire qu’il n’y aurait que des « Guy » dans notre arrondissement – remarquez, ça ne ferait pas de mal - José se joint à nous, on reparle d’Hestrud, durant sa campagne présidentielle ; il a aimé !! Guy en remet une couche : oubliées les bisbilles des législatives !

 

Ce soir, tandis que j’écris ces lignes, Guy dort chez moi avec les bretons, après une bonne bière de l’Abbaye de Bonne Espérance : tout un symbole !

 

J’ai la tête pleine des images de cette fraternité simple et vraie.

 

Images de ce paysan bio d’Eure et Loir qui nous a présenté les dangers de la contamination.

 

Image  de ce responsable d’une coopérative bio qui explique comment un peu de maïs bio pollué par un champ OGM trop proche peut en contaminer 25 tonnes dans un silo avec les pertes qui s’ensuivent.

 

Images de ces femmes d’origine immigrée qui, lorsqu’un organisateur leur demandera leur facture, répondront : « Nous sommes venues ici par solidarité, donnez ce que vous pourrez à notre association ».

 

Image de José, simple et fraternel.

 

Oui, vraiment quel décalage entre ces images et celles du vieillard Jospin ou du clinquant factice et ubuesque de notre Sarko tournicotant devant les caméras ! Zébulon, va !!

 

Allez, c’est décidé ! J’en parlais avec Guy depuis un an, ce soir, près de Chartres, j’ai pensé à mes petits enfants, c’est un monde à l’image de ces gens-ci que je veux pour eux. 

 

Je suis devenu FAUCHEUR !

 

Guy Dutron - Collectif Gauche Alternative Sambre-Avesnois

Nuit du 8 au 9 Octobre

Quelque part près de Chartres

18:35 Écrit par PD dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

FAUCHE JE SAVAIS, FAUCHEUR C'EST NOUVEAU (RIRES) Après avoir été chasseur, te voilà faucheur de maïs, n'aurais-tu pas des relants de jalousie sur ce héros, chef de la tribu des Huns et pourquoi pas des zautres, qui se nommait "ATTILA" vu nos âges, çà s'ra bientôt "ASSILA" donc vas-y profite fais toi plaisir terroriste agricole. Y'a 40 ans que le ché est mort, une pensée pour lui!!!

Écrit par : pierre dutron | 09/10/2007

Vous devriez participer de la plus haute qualité blogs sur le web .
Je vais recommander ce blog !

Écrit par : Royce | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.